Aller au contenu principal
Gérard Grandval en 1985 : « J'habiterais volontiers dans les Choux de Créteil »

Gérard Grandval en 1985 : « J'habiterais volontiers dans les Choux de Créteil »

L'architecte de l'un des grands ensembles les plus connus de la région parisienne est décédé le 2 décembre 2021 à l'âge de 91 ans. En 1985, il donnait une interview à l'émission « Urba » sur France 3, et y expliquait son geste architectural. 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 10.12.2021
Un architecte : Gérard Grandval - 1985 - 01:37 - vidéo
 

Gérard Grandval est mort le 2 décembre à l’âge de 91 ans. Lauréat du Grand prix de Rome en 1961, vice-président de l’Académie d’architecture (1999-2001), l’architecte a construit l’un des grands ensembles les plus  célèbres de France, « Les Choux », à Créteil, en 1974. Un ensemble de dix tours de quinze étages, immédiatement reconnaissables à leurs balcons en forme de feuille, destinées à l’origine à recevoir de la végétation. Décriés au moment de leur construction, les Choux ont souffert des mêmes difficultés que la majorité des habitats collectifs construits entre les années 1950 et la fin des années 1970, entre difficultés d’entretien et paupérisation des populations résidentes.

En 1998, la mairie de Créteil entamait leur restructuration. Dix ans plus tard, en 2008, l’ensemble recevait le label « Patrimoine du XXe siècle » du ministère de la Culture, une distinction pour un ensemble caractéristique de l’architecture fonctionnelle des années 1970.

En 1985, l’émission « Urba », sur France 3, donnait la parole à Gérard Granval. Ce dernier se disait « convaincu que rien n’est plus important pour les habitants des villes que de pouvoir s’approprier l’espace dans lequel ils vivent, l’espace privé de leur habitation mais aussi leur espace public ». Revenant sur sa réalisation la plus célèbre, il disait avoir voulu construite à Créteil un « ensemble d’immeubles qui tout à coup apparaissaient comme autre chose qu’un simple stockage d’habitants dans des espaces de dimension conforme ».

Interviewé chez lui, dans un spacieux loft d’un immeuble haussmannien du 8e arrondissement, choisi « par commodité » et pour son « grand espace [lui] permettant d’y vivre en nomade », l’architecte se voyer poser une question « piège » : habiterait-il dans les Choux de Créteil ? « Oui, volontiers », répondait Gérard Grandval, sans parvenir tout à fait, au vu du choix du montage, à convaincre les auteurs du reportage.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.