Aller au contenu principal
Georges Simenon, "Si j'étais dictateur, j'interdirais la littérature"

Georges Simenon, "Si j'étais dictateur, j'interdirais la littérature"

Le 4 septembre 1989 disparaissait un auteur prolixe, créateur du célèbre commissaire Maigret... Georges Simenon. Dans ses "Mémoires intimes", publiés à la fin de sa vie, il dévoilait une personnalité complexe. Dans cette interview de 1959, il levait une partie du mystère le concernant.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 08.09.2009 - Mis à jour le 28.08.2019

Georges Simenon, "Si j'étais dictateur, j'interdirais la littérature"

Le 4 septembre 1989 disparaissait un auteur prolixe, créateur du célèbre commissaire Maigret... Georges Simenon. Dans ses "Mémoires intimes", publiés à la fin de sa vie, il dévoilait une personnalité complexe. Dans cette interview de 1959, il levait une partie du mystère le concernant.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 08.09.2009 - Mis à jour le 28.08.2019
Simenon - 1959 - 10:15 - vidéo
 
Simenon - 1959 - 10:15 - vidéo

Auteur prolixe de 192 romans, créateur du très fameux commissaire Maigret, Georges Simenon a aussi publié à la fin de sa vie des "Mémoires intimes" où sa personnalité et ses relations avec ses épouses ou sa fille montrent un personnage complexe. Retour sur " le cas Simenon" à travers différentes rencontres filmées.

En 1959, dans Cinq colonnes à la une, le romancier se livre d'avantage.

Georges Simenon débute l'entretien de profil, devant une fenêtre, et rejoint ensuite son bureau. Il déclare :"Je suis un homme heureux". Mais il a peur de devoir payer ce bonheur d'une certaine façon. Il exprime cette angoisse à plusieurs reprises et se rappelle que lorsque il était jeune, il n'imaginait pas que quelqu'un puisse vivre de la littérature. Il déclare être angoissé face à son succès et se demande combien de temps encore, le public adhérera à ses écrits.
Suite à une nouvelle question, il raconte ses origines modestes et s'effraie de nouveau de sa réussite. Il culpabilise à l'idée de ne pas travailler tous les jours comme pour beaucoup d'autres métiers. Mais il déclare que "Si j'étais dictateur, j'interdirais la littérature... trop individualiste".
La dernière partie de l'entretien porte sur l'influence de la littérature policière sur la criminalité des jeunes. Il n'y croit pas et explique que cette criminalité a toujours existé mais que "la moralité publique a changé".

Pour aller plus loin

Lectures pour tous : Pierre Dumayet reçoit André Parinaud et Georges Simenon. (Premium, 1957)

Apostrophes consacré à Georges Simenon, du 17 novembre 1979 (Premium)

Cinq colonnes à la Une : la trentième maison de Simenon. (3 mars 1967, Premium)

JT de 13h00 : interview de Georges Simenon alors qu'il termine son roman Le chat. (14 octobre 1966)

Info dimanche : Simenon, le silence. Claude Mosse est allé rendre visite à Georges Simenon, à Lausanne, dans l'appartement d'une grande tour d'habitation, dans lequel il vit depuis son départ d'Epalinges. Cela fait plus d'un an qu'il vit là reclus, ne recevant plus personne.

JT de 13h00 : Yves Mourousi chez Georges Simenon. Ses origines modestes, l'écriture, le succès de Maigret. Le dédain de l'argent...(20 mai 1975)


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.