Aller au contenu principal
1991 : la relégation administrative des Girondins

1991 : la relégation administrative des Girondins

Où évolueront les Girondins de Bordeaux l’an prochain ? Le club a été rétrogradé en Nationale 1 en appel par le gendarme du foot français. Une situation qui rappelle celle de 1991. A l’époque, les Girondins avaient été relégués administrativement en 2e division.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 04.07.2022 - Mis à jour le 05.07.2022
 

Fin des années 80, ça sent le roussi chez les Girondins de Bordeaux : à l’époque, le club vient de connaître son âge d’or, et de remporter des titres à la pelle. Mais en 1990, les victoires, c’est terminé. Et pourtant, le club a gardé le même train de vie qu’avant. Et le gendarme financier du football veille.

Dans son viseur, le sulfureux président des Girondins, Claude Bez. Le patron des Girondins est accusé d’avoir détourné 45 millions de francs des caisses du club. 

Malgré le scandale, un homme apporte un soutien sans faille à Claude Bez. C’est Jacques Chaban-Delmas, maire de Bordeaux, et ancien premier Ministre.

Le 22 novembre 1990, Claude Bez est inculpé d’escroquerie, d’abus de confiance et de complicité de faux. Il laisse derrière lui une dette de 300 millions de francs au club. Pour Bordeaux, le dépôt de bilan n’est plus très loin. C’est la fin du feuilleton et l’heure de la liquidation judiciaire.

Conséquence, le club est rétrogradé en 2e division par le Conseil d’Etat. 

Le club a vu sa rétrogradation administrative en National 1 confirmée mardi 5 juillet.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.