Aller au contenu principal
Florence Arthaud à la conquête de la Route du Rhum

Florence Arthaud à la conquête de la Route du Rhum

18 novembre 1990. Florence Arthaud est la première femme à remporter la Route du Rhum reliant Saint-Malo et Pointe-à-Pitre. Cette victoire, elle en rêvait depuis sa première participation en 1978. Entre ténacité, courage et idéal, retour sur la relation passionnée qu'entretenait la navigatrice avec cette transatlantique en solitaire.

Par Florence Dartois - Publié le 08.11.2022
 

L'ACTU.

La Route de Rhum, cette transat reliant Saint-Malo à Point-à-Pitre, soit 3500 Miles (6480 km) s'élance le 9 novembre après quelques jours de retard sur la date initiale à cause des mauvaises conditions météorologiques. Parmi les 138 bateaux en lice pour l'édition 2022, il y a un navire emblématique, l'ancien trimaran de Florence Arthaud, celui avec lequel elle remporta la transat en 1990. Rebaptisé « Flo », en hommage à la navigatrice tragiquement disparue en 2015, il sera barré pur Philippe Poupon, 68 ans. Vainqueur de la course en 1986, c'était un grand ami de Florence Arthaud. 

Le 18 novembre 1990, à 18 heures, heure locale, Florence Arthaud, 33 ans, remportait la 4e Route du Rhum. Après une traversée épique de 18 jours à bord de son trimaran de 18 mètres, elle était la première femme à remporter une transatlantique en solitaire. Le montage d'archives en tête d'article retrace la relation passionnelle qu'entretenait la jeune femme avec cette course mythique dominée par les hommes.

LES ARCHIVES.

Cette victoire, elle en rêvait depuis 12 ans. Les Français ont découvert la jeune navigatrice en 1978, lors de la première édition de la Route du Rhum reliant Saint-Malo à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe. À 21 ans, la benjamine de l’épreuve était aussi la première femme à participer à une Transatlantique. « J'aime le bateau, j'aime naviguer. J'ai envie de naviguer seule et en course en solitaire en plus, c'est très intéressant. C'est une bonne expérience. C'est un peu un test que je fais là, c'est une expérience. Voir quelles sont mes limites, jusqu'où je peux aller », déclarait-elle alors, juste avant d'embarquer. Et elle allait naviguer très loin ! Cette année-là, celle qu'on surnommait désormais « la petite fiancée de l'Atlantique » arrivait 11e. Un beau palmarès qui n'allait pas satisfaire cette amoureuse des flots.

Pour la seconde édition de la Route du Rhum, en 1982, elle devenait la première femme au monde à barrer un trimaran. Malgré une panne de pilote automatique, de mauvaises conditions météorologiques, Florence Arthaud se classait à la 20e place, suscitant l’admiration des observateurs et des autres concurrents, mais sa déception personnelle.

Des galères à la victoire

Nouvelle tentative en 1986.  L’édition s’annonçait mal. La skipper devant louer un bateau pour remplacer le sien, heurté par un cargo quelques jours avant le départ ! Pas de quoi l'arrêter. La course allait également être endeuillée par le chavirage de Loïc Caradec.  Florence se déroutant pour lui porter secours. Une fois sur place, elle découvrait le catamaran vide. Malgré ce drame et une escale aux Açores pour réparations, elle arriverait finalement 11e en Guadeloupe. Nouvel exploit, mais nouvelle déception pour la navigatrice qui rêvait de victoire : « Ce qui m'intéresse, ce n'est pas d'arriver. Si je fais de la compétition, ce n'est pas pour participer, c'est pour gagner ! Ben, c'est raté, encore une fois ! Il faudra que je recommence dans quatre ans », déclarait-elle dépitée sur la ligne d'arrivée.

Promesse tenue ! En 1990, Florence était au rendez-vous avec son trimaran Pierre 1er. Mais cette fois, c'est sa santé qui allait flancher : souffrant d'une hernie discale, contre avis médical, elle s'embarquait quand même. En pleine course, les choses allaient encore s'aggraver : « J'ai eu des problèmes de pilote. Ça fait cinq jours que je suis à la barre. Je suis complètement crevée d'autant plus que j'ai été très malade. J'ai eu une hémorragie pendant deux jours. J'ai bien cru que j'allais y rester ! », déclarait-elle lors d'une interview par radio en mer. 

Malgré son corps affaibli et une panne de communications pendant 10 jours, elle menait pourtant la course en tête, sans le savoir ! C'est une équipe de l’émission « Thalassa » de FR3 qui lui apprendra la bonne nouvelle par radio. Florence Arthaud arrivera trois jours plus tard à Pointe-à-Pitre, le 18 novembre 1990, après 14 jours 10 heures et 8 minutes d'une folle navigation. 

Après Florence Arthaud, une seule autre femme a remporté la Route du Rhum, mais dans la catégorie des monocoques, l'Anglaise Ellen MacArthur, en 2002. Florence Arthaud est décédée en 2015, en Argentine, dans un accident d’hélicoptère lors du tournage de l'émission de télé-réalité « Dropped ». Elle avait 57 ans.

En direct de Pointe-à-Pitre, Florence Arthaud franchit de nuit la ligne d’arrivée de l’édition 1990 de la route du Rhum, sur son bateau Pierre 1er. La navigatrice livre à chaud sa première réaction : « j’ai failli abandonner et puis je me suis dit, non je n’abandonnerai pas. Je n'ai jamais abandonné, ce n'est pas aujourd'hui que je vais commencer ! »

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.