Aller au contenu principal
Même sous l'Occupation, les Français ont continué à fleurir les tombes

Même sous l'Occupation, les Français ont continué à fleurir les tombes

C’est devenu une tradition, à la Toussaint, on fleurit les tombes des disparus. En 1941, au coeur de la guerre, les Français continuaient à honorer leurs morts et la tradition prenait des allures patriotiques.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 29.10.2021
La Toussaint - 1941 - 00:44 - vidéo
 

L'archive en tête d'article est un extrait du Journal Les Actualités Mondiales de novembre 1941. La France est occupée et le reportage nous montre que malgré l'Occupation, en ce 1er novembre, les Parisiens se sont pressés nombreux dans les cimetières pour honorer "ceux qui ne sont plus" . Comme aujourd'hui, des centaines de chrysanthèmes attendent les chalands sur les étals des fleuristes, encombrant le trottoir. Le speaker déclare que "comme chaque année les cimetières ont connu leur affluence recueillie". Mais en pleine guerre, les Français honorent plus que leurs "chers disparus", mais aussi "les morts des deux guerres".

Le reportage s'achève devant l'Arc de Triomphe où le Préfet de la Seine, le Général Bridoux représentant Monsieur De Brinon et le Préfet de Police, déposent des gerbes sur la tombe du Soldat Inconnu, honorant la tradition de manière officielle.

Le chrysanthème perd des couleurs

Aujourd'hui encore, la tradition perdure et le chrysanthème coloré est plébiscité.  Plante ornementale d’automne, elle a une mission : apporter de la couleur sur le granit des pierres tombales. Mais pourquoi elle ? La fleur est devenue l’emblème de cette fête en 1919, lorsque Raymond Poincaré décida que toutes les tombes de soldats devaient être fleuries. Le chrysanthème, l'une des rares plantes à être fleurie en novembre, fut choisi. La vidéo ci-dessous revient en chiffres sur ce règne, désormais en perte de vitesse.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.