Aller au contenu principal
La fête des Tuileries, un lieu de formation pour les enfants de forains

La fête des Tuileries, un lieu de formation pour les enfants de forains

La fête des Tuileries se transforme cette année en «Fête de l'été» et déménage au Bois de Boulogne, sur la pelouse de la Muette. L'occasion de profiter du 6 juillet au 25 août de ce parc d'attractions apprécié des familles. Saviez-vous que les forains travaillaient en famille et que cette fête permettait à leurs enfants de perpétuer la tradition ? Portrait de gamins qui ont le sens de la fête.

Par Florence Dartois - Publié le 05.07.2024
La fête des Tuilleries - 1986 - 00:00 - vidéo
 

L'ACTU.

La fête des Tuileries déménage cet été. En raison des Jeux Olympiques de Paris 2024 qui investissent la place de la Concorde et le jardin des Tuileries, la fête foraine se délocalise sur la pelouse de la Muette dans le 16e arrondissement de Paris. Avec ses 60 attractions, six restaurants et une guinguette, rien ne manquera pour s'amuser dans la capitale cet été. On retrouve la fameuse grande roue de Paris, la plus grande roue mobile du monde avec ses 48 nacelles et sa vue imprenable sur la capitale. L'entrée à la fête foraine est gratuite, mais les attractions sont payantes.

Pour faire fonctionner ce véritable parc d'attractions urbain, il y a des forains, évidemment, mais on le sait moins, leurs enfants aussi, qui dès leur plus jeune âge, assistent leurs parents et apprennent à leurs côtés leur futur métier. En août 1986, le « Mini journal » de TF1 leur consacrait un reportage, disponible en tête d'article.

L'ARCHIVE.

Comme il se doit, le reportage commence par des plans réalisés en haut de la grande roue, haute de 60 mètres, dévoilant une vue époustouflante de la capitale. Vitesse, émotion, gourmandise et épouvante constituaient le cocktail gagnant de la fête des Tuileries, avec l’incontournable train fantôme, le grand-huit, les auto-tamponneuses et toutes sortes de manèges enfantins indémodables.

« Il n'y a pas d'école de forains et c'est avec maman ou papa qu'on apprend à dire "Roulez jeunesse" » ! En cette période de vacances, certains enfants travaillaient. Les enfants de forains. Pour eux, les attractions, c'était leur quotidien. Leur mission : tenir la caisse, ou « s'amuser avec les boutons (déclenchant du vent) dès qu'il y a des jupes ». Certains allaient à l'école et rejoignaient la fête le weekend pour donner un coup de main.

Les manèges, aucun d'eux n'en doutaient, ce serait leur avenir. Baraque à tir, train fantôme... les futurs chefs d'entreprise, car un manège ça coûte plusieurs millions, n'en doutaient pas, leur vie serait une longue fête.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.