Aller au contenu principal
La fête des Lumières, 170 ans de tradition lyonnaise

La fête des Lumières, 170 ans de tradition lyonnaise

La fête des lumières de Lyon se déroule du 8 au 11 décembre. Depuis 1852, à la nuit tombée, la capitale des Gaules s’illumine de milliers de lumignons et d'œuvres majestueuses. Cette tradition vieille de 170 ans est à l'origine un hommage à la Vierge Marie.

Par Romane Sauvage - Publié le 08.12.2022 - Mis à jour le 08.12.2022
 

C’est une tradition qui se perpétue depuis 1852 : chaque 8 décembre, la ville de Lyon s’illumine à l'occasion de la fête de la Vierge Marie. La tradition veut qu'à la nuit tombée, les maisons du centre historique de la capitale des Gaules exposent de petites bougies colorées à leurs fenêtres.

Autrefois religieuse, cette fête prend sa source dans un lien à la Vierge Marie que Lyon maintient depuis la fin du XVIIe siècle. La ville avait alors été épargnée par la peste après un vœu à destination de la sainte. En 1852, une statue est érigée sur la chapelle de la colline de Fourvière, visible depuis le centre de Lyon et fut inaugurée le 8 décembre.

De mystique à populaire

Perpétuée, la fête des Lumières est devenue au fil des années un événement touristique. Dans l'archive en tête d'article, la caméra de Rhône Alpes actualités exposait les décorations de l'hiver 1962. « De mystique qu'elle était à l'origine, la fête est devenue aujourd'hui populaire », détaillait le commentaire. Et de poursuivre : « grâce aux efforts des commerçants et de la municipalité, 60 kilomètres de guirlandes électriques se déroulent au long et en travers des rues. Et les monuments de la ville flambent joyeusement sous les projecteurs. »

La foule se pressait pour admirer les ornements lumineux, comme le montrait l'archive de 1978 ci-dessous : « pour assister à ce show insolite et presque futuriste, la foule était incroyablement dense. Plus de 100 000 personnes se seraient pressées dans la seule rue de la République. »

Du lumignon aux œuvres lumineuses

Et, depuis 1989 et le mandat du maire Michel Noir, les lumignons sont accompagnés par des mises en lumière de bâtiments phares de la ville. Depuis 1999, la fête a pris de l'ampleur avec des propositions artistiques lumineuses d'envergure qui attirent des milliers de curieux durant 4 jours. Dans l'archive ci-dessous, les illuminations de l'année 2000 donnaient à la ville des couleurs nouvelles. À l'aide de projections sur les murs, les monuments lyonnais se paraient de rose, de bleu ou encore de jaune. Des millions d'euros permettaient de mettre en scène la ville. Comme l'expliquait le directeur artistique de l'époque, la lumière « donne à voir, mais elle produit du sens et donne à penser, donne à voir un spectacle. C'est une contemplation. »

Fête des lumières à Lyon
2000 - 01:59 - vidéo

Avec sa foule, l'événement avait été annulé en 2015, pour des raisons de sécurité et en 2020, du fait de la Covid-19. En 2021, les visiteurs étaient de retour avec près de 2 millions de visiteurs et visiteuses de la place Bellecour au parc de la Tête d'Or. Autant sont attendus cette année.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.