Aller au contenu principal
Evelyne Dhéliat, une présentatrice météo consciente du réchauffement climatique

Evelyne Dhéliat, une présentatrice météo consciente du réchauffement climatique

Le 22 juin, Evelyne Dhéliat a lancé son compte Twitter entièrement dédié à la météo, mais surtout aux enjeux climatiques. Des milliers de personnes la suivent désormais. Ce sujet du réchauffement, la présentatrice le maîtrisait déjà il y a plus de vingt ans.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 28.06.2022
Météorologie et climatologie - 2001 - 01:32 - vidéo
 

De par leur fonction les présentateurs météo sont aux premières loges des changements climatiques qui modifient peu à peu notre planète. Pour cette profession, le soleil a longtemps été gage de « beau temps » et la pluie de déprime. Oui mais voilà, depuis plusieurs années, leurs bulletins météo sont devenus la vitrine des dérèglements du climat de la planète : tempêtes, tornades, vents violents, inondations ou canicule. Pourtant leurs bulletins météo n'ont que très progressivement intégré la notion de climatologie et de réchauffement climatique. Aujourd'hui, il devient impossible de nier l'évidence et Evelyne Dhéliat l'a bien compris en lançant un nouveau compte Twitter dédié à la météorologie et à la climatologie.

 

La prise de conscience est arrivée progressivement, à partir de la fin des années 1990, notamment après la grande tempête de décembre 1999, qui avait traversée la France provoquant de nombreux dégâts. Deux ans plus tard, en 2001, dans le magazine « Piques et polémiques », Paul Wermus mettait sur la sellette, comme il savait si bien le faire, une brochette de célèbres présentateurs météo sur le thème « La météo a toujours faux » au prétexte qu'ils n'avaient pas prévu l'ampleur de cette tempête. Au cours du débat, le polémiste les avait titillés sur leur absence d'implication en matière de climatologie. C’est l’extrait que nous vous proposons de découvrir en tête d’article.

Contre toute attente, le journaliste hâbleur allait s’apercevoir que ses invités étaient finalement plus conscients de cette problématique qu'il ne le pensait. En premier lieu, Laurent Cabrol qui déplorait que les présentateurs météo ne fassent pas « leur boulot » dans ce domaine. Mais surtout, Evelyne Dhéliat, elle soulignait déjà l'intérêt des téléspectateurs sur ce sujet inquiétant et proposait même d’y consacrer une émission complète basée sur les recherches scientifiques. Dans son esprit, il semblait clair que le réchauffement de la planète augmenterait à l'avenir le risque d'avoir de plus en plus d'étés secs et d'hiver pluvieux.

« Pourquoi est-ce que le beau temps est une bonne nouvelle ? »

Un peu plus tôt dans l’émission, un participant avait demandait aux invités pourquoi ils considéraient toujours le « beau temps » comme une « bonne nouvelle », notamment en été, alors que la sécheresse était un drame pour les paysans. Une fois de plus Evelyne Dhéliat allait apporter une réponse nuancée et prouver sa perspicacité sur les questions climatiques et météorologiques.

Evelyne Dhéliat : «Quand on a des périodes de sécheresse, on est ravis de dire "la pluie arrive enfin».

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.