Aller au contenu principal
Elsa Triolet à propos d'Aragon : "Nous sommes faits l'un pour l'autre"

Elsa Triolet à propos d'Aragon : "Nous sommes faits l'un pour l'autre"

Elsa Triolet aurait eu 125 ans ce 12 septembre. Compagne de Louis Aragon, elle était également romancière. Éprise de mystère, la muse du poète cultivait l'art de dérouter pour le plus grand plaisir du grand amour de sa vie.

Par Florence Dartois - Publié le 09.09.2021 - Mis à jour le 09.09.2021

Elsa Triolet à propos d'Aragon : "Nous sommes faits l'un pour l'autre"

Elsa Triolet aurait eu 125 ans ce 12 septembre. Compagne de Louis Aragon, elle était également romancière. Éprise de mystère, la muse du poète cultivait l'art de dérouter pour le plus grand plaisir du grand amour de sa vie.

Par Florence Dartois - Publié le 09.09.2021 - Mis à jour le 09.09.2021
Elsa Triolet et sa poésie - 1966 - 02:09 - vidéo
 
Elsa Triolet et sa poésie - 1966 - 02:09 - vidéo

Lorsque l'on évoque Elsa Triolet, on pense surtout au couple qu'elle forma durant 42 ans avec le poète Louis Aragon. Leur histoire d'amour débuta le 6 novembre 1928 à la brasserie parisienne La Coupole et ne s'acheva qu'à la mort de l'écrivaine, lauréate du Goncourt 1945, le 16 juin 1970.

Née en 1896 à Moscou dans une famille aisée d'intellectuels juifs russes, Elsa Triolet suit de brillantes études mais doit quitter la Russie en 1917, avec son époux, André Triolet, un officier français. Ils s'installent à Paris en 1919. Malheureuse dans son couple, elle quitte son mari en 1921, voyage en Europe et revient à Paris en 1924. Installée dans le quartier de Montparnasse, fief des Surréalistes, la jeune femme se consacre à l'écriture. En 1928, elle rencontre Louis Aragon à La Coupole, fréquenté à l'époque par de nombreux artistes. Le poète devient l'homme de sa vie, elle devient sa muse. Ensemble, ils forment un couple qui deviendra mythique. L'archive que nous vous proposons de découvrir date du 23 octobre 1966. Devant les caméras du très branché magazine féminin "Dim Dam Dom", les éternels tourtereaux s'amusent à déconstruire l'image de leur couple idéal.

L'influence d'Elsa sur l'oeuvre d'Aragon

Elsa Triolet revient sur la manière dont Louis Aragon la sublime dans ses textes et offrant d'elle une image poétisée, presque irréelle. Une vision romantique difficile à assumer pour Elsa Triolet qui déclare que "les lecteurs de ces poèmes, ils s'attendent à ce que j'ai 20 ans éternellement. Je ne peux pas satisfaire ce besoin de beauté, de jeunesse qu'il y a chez le lecteur. Eh bien, je me sens coupable et ça me rend malheureuse". Elsa Triolet aimerait conserver le secret de leur amour, qu'il reste privé. Devoir partager, se dévoiler, que ce soit à travers la poésie de son époux ou dans ses propres ouvrages, reste un drame "terrible" pour elle.  Son plaisir secret est justement de pouvoir cultiver une part de mystère dans ses textes, "où moi je sais de quoi il s'agit, et où ça reste secret pour les autres. Je ne suis peut-être pas très partageuse."

Louis Aragon disait d'elle qu'elle "était l'aventure intellectuelle de sa vie", il ne manquait jamais une occasion de décrire l'influence de son épouse sur son écriture. Il lui arrivait même de déclarer que depuis leur rencontre, il ne se considérait que comme l'ombre de sa pensée. Ici Elsa Triolet s'avoue exaspérée par ce manque de confiance. Devant la caméra, elle laisse même percer une pointe d'agacement : "Il a tort, il me fait du tort ! [...] Il se diminue toujours par rapport à moi, ça fâche les gens et ils ont raison !"

Si elle ne souscrit pas à l'auto-flagellation de son poète de mari, Elsa reconnait tout de même posséder une certaine influence dans son le parcours littéraire : "Je sais que j'ai beaucoup fait, mais ça s'est fait comme ça car nous sommes faits l'un pour l'autre. J'ai beaucoup influencé ses écrits. Il m'en est très reconnaissant, je crois, parce que c'est allé dans le sens où il voulait que ça aille et qu'il y avait un moment où il avait beaucoup de mal à se trouver. Il avait complètement perdu son chemin en tant qu'écrivain et de m'avoir à côté de lui, je le dis sans fausse modestie, a probablement été comme un chemin balisé. Et il veut toujours me remercier pour cela. Il n'arrête pas de me remercier".

 

Elsa Triolet, l'amour et la vie
1966 - 00:26 - vidéo

"Ce n'est pas la poésie qui me donne l'impression d'être aimée, c'est le reste. C'est la vie". (Elsa Triolet, 1966)

La recette de leur l'amour

Éprise de secret, Elsa Triolet a semble-t-il toujours cultivé une part de mystère pour attiser le désir et la curiosité de son mari. Dans cette émission, Louis Aragon l'avoue lui-même, il ne connaît pas Elsa : "Je pense toujours qu'Elsa m'échappe". Elsa, elle, au contraire, semble l'appréhender lui dans son entièreté. Elle se souvient avec précision de chaque instant passé auprès de son amour. Notamment le premier regard qu'elle posa sur lui en 1928 jusqu'à chaque détail de son apparence ce jour-là :  "extraordinairement brun, très mince et un peu trop beau... ce qui lui donnait des allures de gens qu'on rencontrait dans les dancings... La première fois que j'ai rencontré Louis, il était habillé de noir et son costume était tout à fait luisant, comme un piano".

Installé à La Coupole,  où leurs destins se croisèrent, le poète raconte à son tour cette rencontre, trente ans plus tôt. Le couple rejoue ensemble cette scène : "Tu es entrée par cette porte battante et nous ne nous sommes plus quittés de toute la vie".

La romancière Elsa Triolet a joué un rôle important dans la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale. Elle sera la première femme à obtenir le prix Goncourt en 1949.

Elsa Triolet et Louis Aragon
1966 - 02:22 - vidéo

Parmi les couples mythiques qui ont jalonné notre histoire, en voici un placé sous le signe de la poésie, du déchirement de l’exil, et de la guerre : celui formé par Elsa Triolet et Louis Aragon. Frédéric Mitterrand nous raconte leur passion, reflet d'une histoire collective meurtrie et mouvementée.

Pour aller plus loin : 

Elsa Triolet prix Goncourt pour son roman Le premier accroc coûte 200 francs. (6 juillet 1945)

L'art et les hommes : les heures chaudes de Montparnasse. Elsa Triolet à propos de sa 1ère rencontre avec Aragon à la coupole le 6 novembre 1928. (16 septembre 1963)

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.