Aller au contenu principal
Depuis 1988, la Géode : la technologie au service de l'image

Depuis 1988, la Géode : la technologie au service de l'image

6 mai 1985. Il y a 30 ans la Géode était inaugurée : une sphère d'acier argentée de 36 mètres de diamètre, 370 places, un écran hémisphérique de 1000 m² projetant des images à 180°. Visite.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 22.04.2015 - Mis à jour le 08.01.2020

Depuis 1988, la Géode : la technologie au service de l'image

6 mai 1985. Il y a 30 ans la Géode était inaugurée : une sphère d'acier argentée de 36 mètres de diamètre, 370 places, un écran hémisphérique de 1000 m² projetant des images à 180°. Visite.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 22.04.2015 - Mis à jour le 08.01.2020
L'architecture de La Géode - 1985 - 01:02 - vidéo
 
L'architecture de La Géode - 1985 - 01:02 - vidéo

La Géode est une création de l'architecte Adrien Fainsilber, une sphère géante posée sur un plan d'eau. Elle est constituée de 6.433 triangles en acier inoxydable poli qui reflètent les nuages qui passent. Il explique ici son projet.

Mai 1985. Quelques jours avant son inauguration, visite du lieu. Un défi technologique construit dans le parc de la Villette, à proximité de la Cité des sciences. Il s'agit d'une salle de cinéma pas comme les autres qui abrite un écran hémisphérique, le plus grand du monde: 36 mètres de diamètre, 370 places, écran hémisphérique de 1000 m² projetant des images à 180°. Elle utilise le procédé de diffusion Omnimax.

Le 6 mai 1985, François Mitterrand inaugure la salle de "cinéma total" dans laquelle le spectateur sera immergé dans le son et dans l'image.

Visite des coulisses et découverte du procédé Omnimax.

Du grand spectacle

Quatre mois après son ouverture, 200 000 visiteurs ont déjà tenté l'aventure. La Géode ne désemplit pas. Le premier film projeté est Chronos. Mais le nouveau procédé technique de projection utilisé coûte cher et limite la production de films. Des images à couper le souffle où l'on se noie.

En 1988, trois ans après son ouverture, avec plus d'un million de spectateurs, la salle de projection devient la salle parisienne la plus fréquentée.

Juillet 1989. Projection du film de Pierre Etaix, J'écris dans l'espace, tourné avec le nouveau procédé, tout du moins pour les films de fiction, la caméra Imax Omnimax.

Septembre 1989. Organisation du festival du film Omnimax : 15 films représentants 6 pays sont en compétition. Le procédé technique Omnimax est coûteux et peu de réalisateurs s'y aventurent.

Janvier 2009. La sphère innove et adopte la 3D. Pour savourer le spectacle, n'oubliez pas de vous munir de vos lunettes spéciales. La révolution numérique saute aux yeux. Du jamais vu dans les salles de cinéma.

2012. La boule à la peau d'acier inoxydable souffle ses 27 bougies et célèbre ses 20 millions de visiteurs. Elle n'a pas pris une ride. Rencontre avec son concepteur, Félix Chamayou, 83 printemps.

Le "Digital full dome" s'apprête à remplacer l'Imax désormais démodé.


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.