Aller au contenu principal
Défilé du 14 juillet : la sécurité en question

Défilé du 14 juillet : la sécurité en question

Le 14 juillet 2002, en plein défilé, un jeune militant d’extrême-droite tirait sur le chef de l’État, sans parvenir à le toucher. Cet attentat raté contre Jacques Chirac, drame évité de justesse, a eu pour conséquence le renforcement de la sécurité du défilé.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 11.07.2022 - Mis à jour le 11.07.2024
 

Le 14 juillet 2002, le défilé militaire est en cours, et le pire vient d’être évité. Depuis la foule, Maxime Brunerie, jeune militant d’extrême-droite, tire sur le président Jacques Chirac. La télé capte les coups de feu. Le chef de l’État n’est pas touché, le défilé continue. Très vite, Maxime Brunerie est arrêté par plusieurs spectateurs.

Cet attentat raté pose une question. Le président était-il suffisamment protégé ? À l’époque, il n’existe pas encore de fouilles des spectateurs. Christian Prouteau est le fondateur du GSPR, la garde rapprochée du chef de l’État. Et selon lui, il y a eu des manquements.

Un an plus tard, le 14 juillet 2003, nouveau défilé. Cette fois, la leçon a été comprise et la sécurité renforcée. Le public est plus éloigné du défilé, 4 700 policiers sont déployés soit 1 000 de plus qu’en 2002, et ce n’est pas tout : les spectateurs sont fouillés pour le défilé. C’est une première.

Aujourd’hui, le défilé militaire est toujours sous très haute surveillance. Les voitures sont interdites dans la zone des Champs-Élysées, et plusieurs stations de métro sont fermées. En 2017, pour la première fois, un drone militaire a même été mobilisé pour assurer la sécurité du défilé.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.