Aller au contenu principal
À la découverte de l'histoire et de l'architecture du phare du Cordouan

À la découverte de l'histoire et de l'architecture du phare du Cordouan

Samedi 24 juillet l'Unesco a inscrit le phare de Cordouan au patrimoine mondial. Situé à l'entrée du l'estuaire de la Gironde, l'immense colonne de pierre oriente les marins depuis 1611. Ce reportage nous dévoile l'histoire de ce bâtiment aujourd'hui propriété de l'Etat.

 

Par Florence Dartois - Publié le 27.07.2021 - Mis à jour le 27.07.2021

À la découverte de l'histoire et de l'architecture du phare du Cordouan

Samedi 24 juillet l'Unesco a inscrit le phare de Cordouan au patrimoine mondial. Situé à l'entrée du l'estuaire de la Gironde, l'immense colonne de pierre oriente les marins depuis 1611. Ce reportage nous dévoile l'histoire de ce bâtiment aujourd'hui propriété de l'Etat.

 

Par Florence Dartois - Publié le 27.07.2021 - Mis à jour le 27.07.2021
Le phare de Cordouan : Versailles de la mer - 1987 - 07:29 - vidéo
 
Le phare de Cordouan : Versailles de la mer - 1987 - 07:29 - vidéo

La 44ème session du Comité du patrimoine mondial et ses 21 Etats membres se sont prononcés : après celui de La Corogne, le phare de Cordouan est inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco ! Une distinction qui conclut plusieurs années d'une démarche collective lancée en 2016. L’État et le SMIDDEST ont porté la candidature en partenariat avec les collectivités territoriales. Une candidature largement plébiscitée par la population puisque plus de 13 000 personnes ont rejoint le comité de soutien en ligne et de nombreuses actions de mobilisation ont été menées sur le territoire.

Ce phare de pierre claire balise l'entrée de l'estuaire de la Gironde, à sept kilomètres du Verdon-sur-Mer (Gironde) et 10 kilomètres de Royan (Charente-Maritime). L'édifice, que l'on surnomme encore le "roi des phares", est né de la volonté royale de d'Henri III de remplacer une vieille tour à feu anglaise, construit sous Henri IV à partir de 1584. Il a été inauguré en 1611. Le phare mesurait alors 20 mètres de haut, il a été rehaussé sous Louis XVI pour atteindre 63 mètres. Symbole de la monarchie, il associe spirituel et temporel et recèle une chapelle ornée d'un simple autel de marbre blanc.

"Cordouan reste incontestablement le plus beau phare du monde"

Ce reportage de France 3 Bordeaux, du 29 novembre 1987, revient sur l'histoire du phare et nous propose une visite de la tour et de ses secrets. Nous apprenons ainsi que le bâtiment a été éclairé à l'aide "d'une lampe à huile jusqu'en 1844, date de l'électrification du phare". En 1987, elle demeurait encore l'unique solution de secours "en cas de défaillance du système". Nous découvrons aussi la complexité du premier appareil lenticulaire installé en 1843 : "Lentilles à échelon, dotées d'un feu tournant", un système amélioré mais toujours utilisé à l'époque du reportage.

La journaliste pose une question cruciale au terme de sa visite : "Pourquoi un tel bâtiment pour une si petite lampe ?" et aborde la notion de patrimoine, précisant que "Cordouan reste incontestablement le plus beau phare du monde". Sa récente entrée dans le patrimoine mondial, au même titre que le Taj Mahal, le Grand Canyon ou encore la Grande muraille de Chine, apporte une confirmation éclatante de l'éclat culturel et architectural du phare de Cordouan, qui désormais, rayonnera sur le monde entier.

Le site, désormais propriété de l'Etat est géré par le Syndicat mixte pour le développement durable de l'estuaire de la Gironde (Smiddest), il reçoit habituellement environ 24 000 visiteurs par an.

Pour aller plus loin

France 3 Bordeaux : le phare de Cordouan, description de l'architecture du phare. (29 novembre 1987) 

France 3 Bordeaux : "les gardiens de la lumière : le phare de Cordouan". Gardien du phare de Cordouan. Cette émission permet de partager la vie quotidienne des gardiens de Cordouan. "Maintenant c'est un peu du gâteau par rapport à ce qu'ils faisaient avant… on bouquine, on a la télévision… on s'analyse un peu…". L'un d'eux raconte une anecdote qu'un ancien gardien lui avait racontée à propos d'une  énorme lame de fond qui aurait partiellement recouvert le phare. 

France 3 Bordeaux : "les gardiens de la lumière : le phare de Cordouan". Gardien du phare de Cordouan. Cette émission permet de partager la vie quotidienne des gardiens de Cordouan, notamment d'évoquer leur solitude. (19 janvier 1979)

En 1981, l'administration des phares et balises abandonnait le phare, le mettant en péril après quatre siècles d'administration. Cet abandon du plus vieux phare d'Europe suscitait de nombreuses réactions. Faute d'entretien suffisant, l'édifice commençait à prendre l'eau. (9 juin 1981)

Télé Poitou-Charentes actualités : l'ancien gardien de phare revient sur place après que le phare ait été déclassé par la Compagnie des phares et balises. Il a passé 21 ans sur place et espère que le phare sera sauvé. "Il ne faut pas qu'il disparaisse…"(17 septembre 1981)

A voir aussi

Le site officiel du phare de Cordouan

A découvrir sur madelen, l'offre de streaming illimité de l'INA

Thalassa : le magazine de la mer. Le Phare de Cordouan. Ce Phare de Cordouan est le plus ancien des phares français encore en activité. Depuis plus de quatre siècles, il veille sur l’estuaire de la Gironde. Grâce à des images à couper le souffle, découverte de cette une prouesse architecturale, classée monument historique. (0H22 — 02-10-1981 — Réal : Marcello Paradisi)

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.