Aller au contenu principal
La découverte d'un récif corallien en 1969

La découverte d'un récif corallien en 1969

Un rapport publié par le Réseau mondial de surveillance des récifs coralliens, ce mardi 5 octobre, alerte sur la destruction massive des coraux.  A quoi ressemblaient ces écrins de biodiversité à la fin des années 1960 ? A l'époque, ils n'étaient pas encore menacés de disparition.

Par Florence Dartois - Publié le 06.10.2021
Le récif de corail - 1969 - 13:58 - vidéo
 

Mardi 5 octobre, un rapport alarmant publié par le Réseau mondial de surveillance des récifs coralliens (GCRMN) a alerté sur le blanchiment et la mort des récifs coralliens. Une déliquescence accélérée par le réchauffement climatique, la surpêche et la pollution. Autant de facteurs qui, selon cette étude, ont provoqué la disparition de quelque 14% des coraux dans le monde entre 2009 et 2018 (soit 11.700 km2 de corail).

L'étude s'est appuyée sur des données recueillies sur 12.000 sites dans 73 pays, et son constat est sans appel : "Les récifs coralliens du monde entier sont soumis à un stress permanent induit par le réchauffement lié au changement climatique et par d'autres pressions locales telles que la surpêche, un développement côtier non durable et une baisse de la qualité de l'eau".

Une biodiversité foisonnante

L'archive que nous vous proposons en tête d'article est un magnifique reportage diffusé dans le magazine "Ce monde étrange et merveilleux" en janvier 1969. Réalisé en couleurs, il nous transporte dans un récif de corail situé quelque-part dans l'Océan indien. A l'époque, aucune menace ne semblait véritablement peser sur cette zone encore préservée, si ce n'est les chasseurs sous-marins. Au gré des vues sous-marines, le téléspectateur plonge dans les eaux limpides d'un lagon en compagnie de poissons multicolores, et explore des épaves de navires abritant d'étranges locataires. Cette immersion est aussi l'occasion de contempler des algues aux couleurs chatoyantes, ou de frissonne au voisinage d'un requin ou d'une murène, gardienne du récif.

Ces images risquent de devenir les seuls témoignages de l'existence des coraux, pourtant essentiels à la biodiversité. Le GCRMN précise que "Bien que les récifs couvrent moins de 1% du plancher océanique, ils abritent au moins un quart de l'ensemble de la faune et la flore marines, tout en constituant un habitat crucial et une source de protéines (et de) médicaments", elle ajoute qu'au moins "un milliard de personnes dans le monde (en) dépendent" pour se nourrir ou se protéger des tempêtes et de l'érosion.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.