Aller au contenu principal
De l'âge d'or au crépuscule des trains de nuit

De l'âge d'or au crépuscule des trains de nuit

Le Premier ministre a annoncé la réouverture du train de nuit reliant Paris à Aurillac « d'ici deux ans » dans un courrier adressé vendredi 14 janvier aux élus. C'est le retour en grâce d'un mode de transport apprécié des voyageurs, après un long déclin dès le début des années 1980.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 18.01.2022
 

Jean Castex a confirmé la réouverture d'un train de nuit sur la ligne SNCF Aurillac-Paris « d'ici deux ans ». Selon France Bleu, « le Premier ministre l'avait déjà annoncé en octobre 2021 devant le maires du Cantal, il le répète dans un courrier envoyé ce vendredi aux élus locaux du département ». 

Une politique générale de retour en grâce du train de nuit qu'avait annoncée plus tôt dans l'année Jean-Baptiste Djebbari. En janvier 2021, le ministre des transports avait dans une interview au Parisien « ambitionné l’ouverture d’une dizaine de lignes de trains de nuit à l’horizon 2030 ». 

C’est le retour en grâce d’un mode de transport apprécié de nombreux voyageurs depuis des décennies pour son charme, comme en 1953.  Sur le Sud Express reliant Paris à l’Espagne, les wagons lits sont alors placés sous la responsabilité d’un conducteur, qui veille sur les voyageurs comme un bon père de famille. 

Au cours des années 1960, les wagons se modernisent et démocratisent le voyage de nuit auprès des Français. Un confort qui s’accompagne de services agréables, comme se faire apporter son petit-déjeuner dans le compartiment. Et bien sûr, il y a le wagon restaurant, dont le plus célèbre et le plus sélect est celui du mythique train bleu, qui relie alors Paris à la Côte d’Azur. Au dîner, le menu est à la carte… Un train propice à la détente, qui propose en 1975 un service plutôt inhabituel, le wagon cinéma ! 

Mais dès les années 1980, l’essor du TGV et de l’avion entraîne le lent déclin du train de nuit, de moins en moins rentable pour la SNCF. Il reste malgré tout encore plébiscité par ceux qui veulent voyager pratique et économique. 

Après avoir quasiment disparu en 2016, avec seulement deux lignes encore en service, le train de nuit est aujourd’hui promis à une nouvelle jeunesse. On entendra donc à nouveau la nuit, sur les quais, l’appel du chef de train.

 

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.