Aller au contenu principal
Dans l'ambiance de la Feria de Dax dans les années 1970

Dans l'ambiance de la Feria de Dax dans les années 1970

Les traditionnelles fêtes de Dax se déroulent en août et pour cinq jours. Au programme de ces fêtes : les bandas et groupes folkloriques, des dégustations de produits locaux et des corridas.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 11.08.2022 - Mis à jour le 24.11.2022
Ambiance aux fêtes de Dax - 1974 - 03:00 - vidéo
 

Chaque année autour du 15 août, la sage cité thermale de Dax se transforme en reine festive avec sa feria. Cette fête patronale se tient traditionnellement autour du 15 août. Dax la Landaise n'est pas la seule à vivre cette fièvre, puisque de nombreuses villes des Landes et du Pays Basque organisent leurs propres fêtes.

Nîmes, Béziers, Arles, Bayonne, toutes vibrent quelques jours par an au son de la feria. Une parenthèse festive rythmée par la salsa, la samba et les corridas. Le tout sous des accents hispaniques. Car cette célébration est avant tout une fête - et plus littéralement une foire - espagnole. Chez nos voisins ibériques, les corridas étaient souvent données à l'occasion des foires agricoles. Avec le temps, le castillan en est venu à désigner par le terme de feria, un cycle de corridas organisé à cette occasion. La coutume était née ! Et les fêtes sont désormais inscrites dans le répertoire du patrimoine culturel immatériel français.

Ce reportage d’août 1974 proposé en tête d'article a été diffusé dans le JT Aquitaine, il décrit bien l’ambiance festive qui règne dans la ville de Dax, d’abord dans les rues où un public nombreux est venu applaudir le défilé des bandas, ces fanfares chargées d’animer les rues en jouant des musiques typiques. Dans les arènes, ces orchestres sont aussi chargés d'accompagner les différentes phases d'une corrida. Le reportage montre d’ailleurs la foule nombreuse présente à une corrida. Dans les gradins bondés, la tension se lit sur les visages de l’assistance venue assister à un combat à mort entre l’homme et le taureau, en l’occurrence, ce jour-là, un célèbre toréador prénommé Camino.

Les ingrédients de la feria

Alors la recette pour une feria réussie ? Les habitués répondront dans le désordre : beau temps, bonne humeur, bonne corrida et alcool. Car la fête se vit autant à l'intérieur de l'arène qu'à l'extérieur. Et elle commence tôt.
Dès le matin, les aficionados se réunissent pour affronter les dieux de la fête lors de lâchers de vachettes qui copient, non sans une once d'humour, ceux de Pampelune. Une fois mis en jambe, il est temps pour les amateurs d'ambiance taurine de se rendre dans l'antre de la tauromachie pour un spectacle fort en adrénaline. C'est que le risque galvanise. Observer la valse mortelle d'un torero en tête-à-tête avec un taureau électrise les foules. On s'exclame, vibre, retient son souffle puis acclame le héros.

Dans cette autre archive datée de 1970, on découvre notamment une banda célèbre les Los Calientes, la première banda dacquoise fondée en 1961. Le cortège comprend également un ensemble équestre Sévillan et des échassiers. Dans l'arène cette année-là, deux célébrités : Miguel marques et Manolo Cortes et parmi les spectateurs une star locale du rugby Pierre Albaladejo. Le reportage fait aussi référence à l'ambiance nocturne toujours aussi survoltée, car le duel fini, c'est dans les « peñas » que les amateurs éclairés refont la corrida de l'après-midi. A la tombée de la nuit, si les taureaux sont toujours dans les têtes, la folie s'empare des rues. L'occasion pour les « festayres » de tester leur niveau de résistance au sommeil, un peu, à l'alcool, beaucoup.

Depuis quelques années, si les excès de la fête font sourire, le spectacle macabre de la tauromachie accable. Les opposants aux corridas, rassemblés en association, organisent des marches pacifistes pour dénoncer le massacre de milliers de taureaux. Leur message : « Non aux corridas ! Abolissons les spectacles barbares ». Définitivement, la feria divise.

Fêtes de Dax, Landes
1970 - 01:43 - vidéo

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.