Aller au contenu principal
Danielle Mitterrand et sa vie de Première dame

Danielle Mitterrand et sa vie de Première dame

"J'avais conscience de remplir un rôle" lors des voyages, avait-elle dit à Bernard Pivot dans "Bouillon de culture" en 1996. L'épouse de l'ancien chef d'Etat est morte il y a 10 ans.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 22.11.2021
 

Danielle Mitterrand est morte il y a 10 ans, le 22 novembre 2011. La fondation qui porte son nom organise une cérémonie hommage le 27 novembre aux écuries Saint-Hugues à Cluny en Saône-et-Loire, ville dont elle était attachée. En présence de Gilbert Mitterrand, son fils, des amis et des personnalités de peuples amis du monde entier seront à l’honneur pour rendre hommage à cette personnalité libre et insoumise.

Dans l'archive en tête de cet article, nous retrouvons Danielle Mitterrand en 1996 dans l'émission "Bouillon de culture" à l'occasion de la sortie de son livre En toutes libertés. Elle raconte à Bernard Pivot sa vie de Première dame. "J'avais conscience de remplir un rôle", concède-t-elle rapidement dans cet extrait en évoquant les voyages officiels. 

Parts d'ombre

Elle compare l'Elysée à une véritable entreprise et évoque la crèche qu'elle a eu l'idée de créer pour faciliter la vie de ses collaboratrices. "J'ai fait faire un sondage à l'Elysée même pour savoir si un crèche serait utile, et ça s'est avéré positif", raconte-t-elle. Elle a également un petit mot pour Jacques Chirac - "un homme élégant" - quand Bernard Pivot lui montre une image où l'ancien président lui ramasse son foulard lors d'une cérémonie officielle.

Enfin, au terme de l'extrait, elle ne nie pas les parts d'ombre de François Mitterrand, assurant "ce sont les siennes". Son propos sur son mari est toutefois empreint d'affection et de tendresse : "On a tellement voulu démolir François, on a tellement voulu l'accuser de tous les maux (...) sa morale était de ne rien dire qu'on ait pu vérifier (...) chez nous, on ne parlait pas d'argent et on ne disait jamais de mal de quiconque quand on était réunis. C'était le principe, je ne l'ai pas toujours suivi (...) la désinformation, c'est le pire des maux".

Pour les créateurs de contenus

Les équipes de mediaclip, une offre de l'INA pour les pros, ont sélectionné cette archive de Danielle Mitterrand quand elle évoquait l'élection présidentielle.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.