Aller au contenu principal
Trois artistes qui ont fasciné Dani

Trois artistes qui ont fasciné Dani

Dani, qui fut chanteuse, mannequin, actrice et reine de la nuit durant les années 1970, est morte ce mardi 19 juillet, à l'âge de 77 ans. Arrivée très jeune à Paris, icone de la mode de son temps, elle côtoya de nombreux artistes. En 2009, sur le plateau de «Thé ou Café», la chanteuse évoquait trois hommes qui l'avaient particulièrement marquée.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 19.07.2022
Les trois hommes de Dani - 2009 - 02:57 - vidéo
 

Le 14 février 2009, la chanteuse Dani est l'invitée de Catherine Ceylac dans l'émission «Thé ou Café». Evoquant sa vie, sa carrière, Dani cite trois hommes qui l'ont particulièrement marquée. Serge Gainsbourg, tout naturellement, en premier. C'est lui qui écrivit en 1975 la chanson Comme un boomerang, qui allait devenir le grand succès que l'on sait, interprété en duo avec Etienne Daho en 2001. Sur le plateau de «Thé ou Café», Dani évoquait Gainsbourg en ces termes affectueux : « Il avait une personnalité incroyable, la façon qu’il avait de jouer le piano, son regard, il avait un charisme, il était dans son piano, dans ses notes et dans les chansons qu’il chantait. Quand on travaillait sur la chanson, il y avait le côté famille, avec Jane qui venait d’avoir Charlotte, je l’ai rencontré plutôt comme ça ». 

Puis Dani évoque le souvenir de son ami François Truffaut, pour qui elle joue dans deux films, La Nuit américaine (1973) et L'amour en fuite (1979) : « C’était un homme qui aimait le cinéma, qui avait sa poésie sur les personnages, la façon d’aimer les acteurs. Sa maison de production était juste au-dessus de la cour de l’école de mes enfants, donc j’allais voir au troisième étage ce qu’il se passait […] c’était un ami, c’est quelqu’un qui me manque beaucoup, comme à beaucoup de gens, je le voyais beaucoup au quotidien, on habitait un peu dans le même quartier » se souvient-elle. 

Enfin, Dani cite l'artiste américain Andy Warhol, une personnalité qui la fascine. « Il a marqué une révolution dans l’art quand tout le monde a commencé à s’y intéresser. Moi personnellement je l’ai rencontré, il est venu trois ou quatre fois dans la boîte [durant les années 1970, Dani est à la tête de «L’Aventure», un night-club branché, version française du mythique Studio 54 de New York NDLR], et on était fascinés, il n’habitait pas à Paris mais tout ce qu’il faisait, ses provocations, ça me plaisait beaucoup. »

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.