Aller au contenu principal
Comment Camilla Parker Bowles a (patiemment) conquis les Britanniques

Comment Camilla Parker Bowles a (patiemment) conquis les Britanniques

Samedi 5 février, la reine Elisabeth II a fait connaître son souhait que Camilla soit reconnue comme « reine consort » lorsque son fils Charles héritera du trône. Ce sera la première reine divorcée à accéder au trône. Une situation que les Britanniques ont mis du temps à accepter.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 07.02.2022
Le divorce de Camilla Parker Bowles - 1995 - 02:12 - vidéo
 

Camilla Parker Bowles, celle que les Britanniques ont longtemps considérée comme une briseuse de mariage deviendra « reine consort » lorsque son second époux, Charles, succédera à sa mère. Ainsi en a décidé Elizabeth II en l'annonçant officiellement dans un communique le 5 février 2022. La souveraine a exprimé son « souhait sincère » qu’elle « soit connue comme reine consort ».

C'est une belle revanche pour celle qui ne devait prétendre qu'au titre de princesse consort et qui a longtemps été détestée par les Britanniques. Elle a d'abord était vue comme une briseuse de couple et la responsable de la séparation du prince Charles avec la princesse Diana.

L'archive présentée en tête d'article est un reportage diffusé en janvier 1995 alors que le pays apprenait le divorce officiel de Camilla Parker Bowles. La presse évoquait alors la possibilité d'un remariage avec l'héritier de la couronne britannique. A l'époque, Charles et Diana étaient séparés depuis 1992 mais toujours pas divorcés officiellement. Le divorce sera effectif le 28 août 1996. La «meilleure amie» du prince devenait enfin disponible. Ce portrait la décrivait comme « décontractée, aimant les chevaux, la musique classique et la peinture », autant de points communs avec l'héritier du trône. Elle représentait « tout ce que le prince aime. Autrement dit l'anti Diana », précisait le journaliste.

A 47 ans, elle était celle que le prince avait qualifié l’année précédente de « seul grand amour » de sa vie. Avant son divorce par consentement mutuel, Camilla Parker Bowles avait été mariée pendant 21 ans à un officier de l’armée britannique. Mais tout au long de leur mariage, la relation de sa femme avec le prince Charles avait défrayé la chronique.

Une menace pour la royauté

Les tabloïds britanniques s’inquiétaient qu’une femme divorcée ne vienne mettre en péril la couronne britannique. Par le passé, un cas de figure semblable avait déjà ébranlé le trône. En 1936, le roi Edward VIII avait dû abdiquer sous la pression du Parlement, de l’Eglise et de l’opinion publique, pour épouser Wallis Simpson, une américaine, divorcée elle aussi.

Un tel mariage était considéré en 1995 comme la fin de la monarchie, The Guardian titrant même que ce serait la naissance d’une nouvelle République, ce que la Reine ne pouvait envisager. D'ailleurs, quelques jours plus tard, un communiqué du palais de Buckingham précisait que le prince Charles et la princesse Diana n’avaient pas l’intention de divorcer... «pour l'instant».

En décembre de la même année, alors qu’il était de plus en plus question d’un divorce entre Charles et Diana, Camilla Parker Bowles dévoilait qu’elle envisageait d’épouser son prince dès qu’il serait libre. Elle deviendrait de fait princesse tout comme Diana. Dans l’archive ci-dessous, un journaliste expliquait que Camilla ne pourrait donc « jamais devenir reine ». Dans la rue, les quidams  n'aimaient pas beaucoup cette femme. Le Premier ministre John Major avait même dû avertir le prince Charles que le peuple ne tolèrerait pas un remariage. Ce que ce micro-trottoir confirmait.

« Je crois que les Anglais n’aimeraient pas une femme comme elle. D’abord elle est vieille, laide et puis elle ne s’est pas bien comportée ». (Une passante)

L'avenir s'éclaircit

En 2002, un obstacle de taille disparaissait avec la mort de la Reine-Mère jusqu'alors farouchement opposée à la réforme de la monarchie interdisant le mariage entre deux divorcés. Cependant, cinq ans après la mort de Diana, Camilla Parker Bowles était mieux acceptée par l'opinion publique, les tabloïds encourageant même désormais Charles à se remarier. Dans le reportage ci-dessous, il était encore inimaginable que le prince devienne roi après son remariage et il était implicite qu'il devrait abdiquer. 40% des Anglais reconnaissaient désormais être favorables à l'union des deux amoureux, « mais à une seule condition : que Camilla ne soit jamais couronnée reine », précisait le correspondant à Londres.

Finalement le couple allait se marier le 9 avril 2005. Camilla Parker Bowles, 57 ans, devenait duchesse de Cornouailles, et d'après les commentateurs, même la reine Elizabeth II semblait heureuse de cet épilogue. Le mariage était célébré dans la chapelle du château de Windsor. Les images de ce bonheur officiel, après 35 ans d'une histoire mouvementée, sont à revoir ci-dessous.

Cérémonie bénédiction
2005 - 02:12 - vidéo

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.