Aller au contenu principal
Claude François, for ever...

Claude François, for ever...

France 3 consacre un documentaire à Claude François. Portrait en images et en musique de l'un des artistes yéyé les plus populaires, et confessions sur sa vie, son enfance, l’amour…

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 07.03.2008 - Mis à jour le 09.05.2019

Claude François, for ever...

France 3 consacre un documentaire à Claude François. Portrait en images et en musique de l'un des artistes yéyé les plus populaires, et confessions sur sa vie, son enfance, l’amour…

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 07.03.2008 - Mis à jour le 09.05.2019
Claude François "Magnolias for ever" - 1977 - 04:17 - vidéo
 
Claude François "Magnolias for ever" - 1977 - 04:17 - vidéo

Cloclo et ses Clodettes dans l'émission Numéro un, en 1978

 

De Claude à Cloclo

Claude François est né le 1er février 1939 à Ismaïlia en Egypte. En 1956, la famille François est obligée de rentrer en France à la suite à la nationalisation du Canal de Suez, où travaillait son père. La famille s'installe à Nice.

Passionné de musique, Claude François se fait embaucher comme batteur dans plusieurs orchestres de la Côte d'Azur. Mais son ambition est de devenir chanteur. Il s'installe donc à Paris, où il rencontre et s'associe avec Paul Lederman, le futur agent de Coluche et de Thierry le Luron.

Des yéyés au disco

Le grand public le découvre grâce à Belles, belles, belles au début des années soixante.

Claude François "Belles, belles, belles"
1966 - 02:39 - vidéo

Le chanteur multiplie alors les tubes comme Si j'avais un marteau ou Pauvre petite fille riche… Et devient l'un des protagonistes de la période yéyé.

Dans les années 70, il surfe sur la vague disco. Costume à paillettes, brushing impeccable et talonnettes, sur scène Claude François est désormais accompagné de danseuses : Les Clodettes. Ensemble, ils exécutent des chorégraphies rythmées par de petits sauts et des moulinets des bras.

Lors de ses tournées, le public devient hystérique aux premières mesures de Chanson populaire, ou du Lundi au soleil.

Claude François "Chanson populaire"
1974 - 03:24 - vidéo

Un succès posthume

Claude François tient à gérer seul son succès. En 1967, il crée son propre label les Disques Flèches, grâce auquel il produit d'autres artistes comme Alain Chamfort et rachète le célèbre magazine pour jeunes : Podium.

Le 11 mars 1978, alors qu'il est attendu sur le plateau de Michel Drucker, il meurt électrocuté dans sa baignoire. Il laisse à titre posthume l'un de ses plus grand succès : Alexandrie, Alexandra, qui sort le jour de ses obsèques.

Le saviez-vous ?

Sa chanson Comme d'habitude, véritable tube mondial repris en anglais (My Way) par Frank Sinatra et Elvis Presley, a été écrite suite à sa rupture avec la chanteuse France Gall.

Claude François "Comme d'habitude"
1969 - 02:24 - vidéo

Pour aller plus loin

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.