Aller au contenu principal
Bernard Bousset, l'un des derniers condamnés pour homosexualité en France

Bernard Bousset, l'un des derniers condamnés pour homosexualité en France

L'Assemblée a voté une proposition de loi mémorielle déjà adoptée au Sénat, visant à offrir réparation aux personnes condamnées pour homosexualité entre 1945 et 1982. Bernard Bousset était l’un d’eux. Il nous raconte.

Par Géraldine Cornet Lavau - Publié le 05.03.2024 - Mis à jour le 07.03.2024
 

Après le Sénat, l'Assemblée a approuvé à l'unanimité en première lecture mercredi 6 mars 2024 une proposition de loi visant à reconnaître et réparer les préjudices subis par les personnes homosexuelles du fait des lois discriminatoires en vigueur entre 1942 et 1982

Bernard Bousset est l’un des derniers homosexuels à avoir été condamné pour délit homosexualité. En 1965, il a été convoqué au tribunal. Son délit : avoir eu une relation avec un homme de moins de 21 ans. Il sera condamné à une amende équivalent à deux mois de salaire.

Près de 10 ans plus tard en 1976, l’avocat Robert Badinter défend pour la première fois publiquement le droit des homosexuels à la télé.

C'est en 1982 que la loi abrogera définitivement le « délit d’homosexualité » et mettra ainsi un terme à la discrimination pénale visant les homosexuels.

Dans l'interview visible en tête de cet article, Bernard Bousset raconte.

Une version longue de cet entretien est disponible ci-dessous :

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.