Aller au contenu principal
Edition spéciale de 10H00 à 13H00

Edition spéciale de 10H00 à 13H00

Edition spéciale - 27.05.1968 - 37:51 - audio

Contenu de l'édition du Journal parlé après écoute en ligne : - Edition de 10H00 - Un protocole d'accord a été conclu au ministère des affaires sociales à 7h00 après trente heures de négociations (Commentaire : Jean Claude DASSIER) - A 00'46 : extrait de l'allocution du Premier ministre Georges POMPIDOU : contenu de cet accord (diffusé en entier dans le 126P00538, la qualité sonore est médiocre, 5'10") - A 6'12 : Réaction d'André MALTERRE, président de la Confédération générale des Cadres : aspect positif des négociations au niveau des salaires, de la sécurité sociale. Une déclaration d'intention concernant la fiscalité. La lutte continue pour obtenir des garanties plus précises. (2'10) - A 8'32 : André GERGERON, secrétaire général de FO : on aurait pu faire avant tout ce qui a été obtenu par ces négociations ce qui aurait évité cette situation. La FO va rendre compte de ces négociations aux fédérations et alors seulement FO se prononcera. (1'40) - A 10'20 : Eugène DESCAMPS, secrétaire général de la CFDT : résultats appréciables. En 25 heures ont été réglés des problèmes qui existaient depuis des années. Résultats acquis importants. Reste à se retourner vers les sections et les travailleurs pour l'appréciation définitive du résultat. (1'40) - A 12'06 : Jacques TESSIER, secrétaire général de la CFTC : résultats positifs concernant les salaires, le SMIG, la réduction de la durée du travail, l'âge de la retraite. Déception quant au relèvement des prestations familiales. La CFTC demandera à ses fédérations d'approuver cet accord. (1'55) - A 14'13 : James MARANGER, secrétaire général de la FEN : caractère incontestablement positif des résultats obtenus, bien que les problèmes de l'université n'aient pas été à l'ordre du jour de ces réunions. La FEN a pris acte de la volonté du gouvernement de refondre profondément les structures de l'éducation nationale. Les problèmes de la fonction publique ne sont pas réglés, en conséquence la FEN demande la poursuite de la grève commencée depuis le 22 mai. (2'20) - A 16'37 : Georges SEGUY, secrétaire général de la CGT : des revendications de longue date ont pu enfin trouver une solution partielle mais il reste beaucoup à faire, cependant ce qui a été obtenu est non négligeable. Le CGT ne décidera pas la reprise du travail sans consulter les travailleurs dans les usines pour leur exposer les résultats obtenus. C'est eux qui prendront la décision finale. (2'15) - A 19'12 : correspondance de Pierre JANIN aux usines Renault de Boulogne Billancourt où Benoît FRACHON est allé rendre compte aux ouvriers du résultat des négociations. La Base a très mal réagi, les ouvriers ont décidé de poursuivre la grève tant que leurs revendications n'auront pas été satisfaites (paiement des jours de grève à 100%, pas de salaire en dessous de 1000 francs, retour à la semaine de 40 heures payée 48 heures, retraite à 60 ans, mensualisation de tout le personnel, reconnaissance de la section syndicale des ateliers, suppression des clauses anti-grève.) (La liaison téléphonique est très mauvaise, 1'25) - A 20'46 : Le téléphone sonne dans le studio et Jean Claude DASSIER répond ! - Brève : réaction des PME, il lit un communiqué. Les PME sont alarmées et ont peur de ne pouvoir surmonter leurs difficultés. - A 21'45 : réaction du Parti communiste qui réclame un programma commun de la gauche et demande de ne pas participer à la manifestation de l'UNEF prévue pour la fin d'après-midi. - A 22'31 : les reste de l'actualité en bref (Vietnam ; Marché commun). - Nouveau flash d'information : (journalistes indéterminés) - A 23'20 : début tronqué : papier sur la réaction négative des ouvriers de Boulogne Billancourt aux résultats des négociations. Réactions chez Citroën et autres usines... Tous veulent continuer la grève. - A 24'50 : énumération des 15 principaux points du protocole d'accord. Résumé des réactions des principaux leaders syndicaux, le patronat et les PME. - A 32'38 : Papier sur la démission de trois journalistes de France Inter et lecture de leur lettre au directeur général de l'ORTF : - "Monsieur je constate qu'il est décidément impossible d'exercer à l'actualité radiophonique le métier de journaliste conformément aux règles et aux principes moraux de cette profession, en conséquence je vous demande d'accepter ma démission des fonctions que j'occupe à l'ORTF "(par Lucien BIRAUD, Pierre CHARPENTIER et Jean Pierre SICRE). - Une AG des journalistes de la radio du 26 mai a pris acte de l'engagement solennel de toute la rédaction de lutter pour obtenir un statut démocratique de l'ORTF au service de la nation. Les journalistes de France Inter rappellent qu'en vertu d'une décision de l'inter syndicale du personnel de l'ORTF, ils sont garants de l'impartialité de l'information, s'il n'était plus en mesure de garantir cette impartialité, ils useraient de leur mandat et demanderaient à l'inter syndicale de déclencher la grève. Pour une période transitoire jusqu'au premier juin, un conseil de cinq journalistes élus par l'assemblée générale sera associé au journal. - A 33'58 : chez les étudiants des réunions et meetings sont prévus dans l'après-midi, un meeting au stade Charletty. - A 34'28 : annonce de la démission d'Alain GEISMAR de son poste de secrétaire général du SNE SUP. - A 35'11 : le Parti communiste demande aux travailleurs de ne pas participer aux manifestations prévues en fin d'après-midi. - A 35'45 : l'ordre du jour du Conseil des ministres (tronqué) puis reprise : on a parlé de la préparation du référendum. (Résumé de prises de positions politiques). - A 37'12 : brèves sur le Viêtnam et la réunion des ministres de l'agriculture à Bruxelles.

Producteur / co-producteur Office national de radiodiffusion télévision française
Générique Journaliste : Pierre Janin
Présentateur : Jean Claude Dassier
Participants : Georges Pompidou, André Malterre, André Bergeron, Eugène Descamps, Jacques Tessier, James Marangé, Georges Séguy, Paul Huvelin

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.