Aller au contenu principal
Edwige Feuillère évoque Jean Cocteau

Edwige Feuillère évoque Jean Cocteau

01.03.1973 - 12:02 - audio

Edwige Feuillère évoque Jean Cocteau.- COCTEAU a été le théâtre, la poésie, la mode, l'actualité, la mondanité. Ca a été un peintre, un fresquiste. Le COCTEAU qu'elle préférait était l'ami, l'homme séduisant, passionnant. Il aimait et comprenait bien les acteurs. Parle de la robe de Bérard qu'elle portait dans "L'Aigle a deux têtes" et qui aujourd'hui n'est plus qu'un objet inanimé. Cette robe faisait partie du personnage royal qu'elle jouait. Christian BERARD envoyait ses mannequins pour leur montrer comment jouer avec une traîne. Les répétitions avec COCTEAU se passaient merveilleusement bien, il mettait un peu d'ordre dans ce que lui apportaient les acteurs, avec beaucoup de courtoisie. Il s'arrêtait de travailler, pour raconter des histoires, des souvenirs, des histoires de gaffes. C'était un anxieux, il parlait très bien des disparus. Lorsque Edwige FEUILLERE jouait au théâtre Sarah BERNHARDT et qu'elle occupait la loge de Sarah BERNHARDT, COCTEAU venait la voir et lui jouait des scènes à la S. BERNHARDT. Il parlait comme il écrivait, des petites phrases courtes, qu'il envoyait comme des flèches dans la conversation. Dix ans après sa mort il est resté de plein-pied dans l'époque contemporaine. Il est resté par son oeuvre picturale, son oeuvre poétique. Pour son oeuvre dramatique il faut attendre, le théâtre est quelque chose de si fluctuant. "L'Aigle a deux têtes" c'était du vrai théâtre. "Le crépuscule des dieux" c'est la vision de VISCONTI après celle de COCTEAU des personnages de la même famille. L'influence de COCTEAU a été très grande et pas toujours reconnue. Tennesse Williams a été impressionné par COCTEAU, il a repris la situation de "L'Aigle a deux têtes" dans le film "boom". COCTEAU adorait regarder le spectacle des cintres. Il a écrit de très jolies choses là-dessus. Il aimait les acteurs. Elle garde la nostalgie des temps ou elle a travaillé avec COCTEAU, GIRAUDOUX, CLAUDEL. Beaucoup de jeunes viennent à l'exposition à la galerie proscenium, qui attire beaucoup de curieux par tous les documents de théâtre et les souvenirs qu'elle recueille. A Londres, il y a un musée du théâtre, il faudrait créer quelque chose de ce genre à Paris. On a laissé s'égarer une quantité de choses ayant appartenu à Sarah BERNHARDT. Dans ce musée, il y aurait des maquettes, des costumes, des morceaux de décors, etc... Elle donnerait volontiers tout ce qu'elle a déjà donne beaucoup de choses a des collectionneurs. On n'aurait pas du démolir l'hôtel de Sacha Guitry, on Aurait du le donner au syndicat des acteurs. COCTEAU était d'accord pour ça.

Producteur / co-producteur Office national de radiodiffusion télévision française
Générique Journaliste : François Le Targat
Participant : Edwige Feuillère

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.