Aller au contenu principal
Eléments : explosion de la première bombe atomique française

Eléments : explosion de la première bombe atomique française

13.02.1960 - 41:49 - audio

Eléments non montés de la conférence de presse des différents responsables du lancement de la première bombe A Française (éléments non montés) : - Au début : allocution sans doute du ministre des armées monsieur Pierre GUILLAUMAT (?) sur la présence de dix personnalités politiques africaines à l'explosion de la première bombe A Française (1'15) - A 1'23 : allocution sans doute du ministre des armées monsieur Pierre GUILLAUMAT (?) : une étape capitale vient d'être franchie, le travail va continuer pour doter la France d'une force de frappe (têtes nucléaires et moyens pour les transporter) (0'55 ") - A 2'23 : déclaration du général Albert BUCHALET de la direction des applications militaires du commissariat à l'énergie atomique : les trois fonctions de cette direction dans le cadre de l'explosion. Description du processus de fabrication de l'engin à fission (très technique) en cinq points. Moyens utilisés pour réaliser ces cinq points dans une durée restreinte de cinq ans. (4'47) - A 7'15 : un journaliste demande à quelle distance se trouvaient les observateurs : Albert BUCHALET répond : 15 kilomètres pour lui, le ministre, des administrateurs du tir. Le reste se trouvant à 45 kms du tir. - A 7'35 : le journaliste demande si la tour a été volatilisée (rires) : BUCHALET répond" c'est la moindre des choses ". - De 8'00 à 8'11 : coupure - A 8'12 : poids complet de l'engin. Albert BUCHALET répond" no comment "(à la demande du ministre) - De 8'20 à 8'29 : coupure - A 8'34 : le ministre des armées monsieur Pierre GUILLAUMAT répond sur la question de l'onde de choc ressentie - il fait rire l'assistance en précisant qu'il a LU L'information dans le journal - que les sismographes de Strasbourg l'avaient enregistrée à 7H20. - De 8'49 à 9'04 : interruption - A 9'04 : Jacqueline BAUDRIER reprend le programme pour annoncer un programme spécial : le reportage réalisé à Reggane lors de l'explosion de la bombe A. - A 9'53 : Le reportage réalisé par deux journalistes non identifiés commence à 6H45 à 14 minutes de l'explosion : ambiance sonore du camp militaire. - A 10'30 : commentaire du journaliste : A 2'00 de l'explosion, les hommes viennent de prendre la position de sécurité (assis au sol, dos tourné à l'explosion, tête entre les genoux, protection des yeux avec les coudes repliés). Lancement de deux fusées (orange et blanche)... A moins d'une minute de l'explosion le journaliste prend lui-même la position de sécurité, décompte jusqu'à l'explosion. - A 11'37 : une voix de la défense nationale explique qu'on vient enfin d'avoir le contact avec le studio et qu'il va faire entendre en première mondiale le bruit de la première bombe A Française. - A 12'01 : image sonore de l'explosion (0'14"). Le même speaker explique ensuite que le reportage vient de Reggane mais qu'il est actuellement écouté par la commission de censure. - A 12'34 : Suite du reportage : interview des soldats juste après l'explosion sur leurs impressions : "on voit un magnifique champignon... J'ai vu un petit éclair (0'15") - A 12'57 : le reporter décrit le champignon qui s'élève dans le ciel.(0'45 "). - A 13'41 : bruit de l'explosion (onde de choc) (bruits des réactions diverses autour) (0'15). (Cris de joies et commentaires en fond sonore). - A 14'23 : suite de la description du champignon par les reporters : "il s'élargit sans cesse, sorte de comète, l'impression est merveilleuse"... Malgré la protection de leurs bras sur les yeux, la lumière était éblouissante. L'un des reporters explique qu'il a eu l'impression d'être traversé par la lumière. - A 16'51 : interview d'un commandant de la base : "Je suis convaincu que je viens d'assister à un grand événement de l'Histoire de France. (0'35 ") - A 17'32 : interview d'un autre commandant : "c'est une grande émotion et de la surprise à la vue de ce spectacle pour moi inoubliable" (lueur, couleurs violettes d'un très bel effet, immense nuage de plusieurs kilomètres) (0'45 ") - A 18'12 : un reporter décrit le champignon : description du nuage."Dans ce matin tiède du Sahara, il y a comme un élément de poésie qui se dégage de ce long nuage qui s'élève " (0'55") . - A 19'09 : retour à Paris, désannonce. Le journaliste explique que c'est un avion à réaction qui a apporté ce document au ministère français des armées. - A 19'33 : Interview de M. Pierre GUILLAUMAT, ministre des armées : heureux d'avoir assisté à ce succès. Entente parfaite entre militaires et chercheurs. (0'23 ") - A 19'59 : déclaration du Général LAVAUD (?), chef d'état-major des armées : spectacle magnifique réglé comme une horloge."Nous sommes maîtres du phénomène ". Rend hommage au travail commun des civils et des militaires. (0'27") - A 20'29 : interview de monsieur COUTURE, ingénieur du CEA : grande réussite couronnant un très gros travail dans des délais serrés. (0'22 ") - A 20'55 : déclaration du général BUCHALET, chargé de la fabrication de l'engin : sentiment d'un père pour la naissance de son enfant. (0'22") - A 21'23 " : Fernand LOT lance l'interview qu'il a réalisé du physicien Lew KOWARSKI, inventeur de la pile Zoé, planificateur du CERN (Centre européen de Recherche nucléaire de Genève) - A 22'21 : interview de Lew KOWARSKI : le travail des savants français sur la bombe A. L'intérêt de la bombe A au point de vue scientifique. La nécessité pour l'homme d'apprendre à maîtriser cette force nouvelle. (3'06) - A 25'20 : correspondance de Jacques DELALANDE à Alger : satisfaction en Algérie. (1'32) - A 26'55 : déclaration de M. TSIRANANA, président de la République malgache (par téléphone) : exprime sa satisfaction face à ce succès. (0'55") - A 27'46 : Maurice WERTHER interroge les correspondants de Bonn (Paul MAUGUIN), Londres (Jacques Olivier CHATTARD) et New York (Georges WOLF) : réactions à l'étranger. (5'50) - A 33'48 : Correspondance d'Edmond Marco depuis Moscou. Eléments de journal divers : - A 35'41 : correspondance depuis Rome (journaliste non identifié) : procès d'Ignacio MELONE (?) accusé de traite des blanches. (1'21) - A 37'07 : Correspondance téléphonique de Buenos Aires de Gladys DELMAS : incidents maritimes. Sous-marin non-identifié, endommagé et présent sur le fond rocailleux de la côte sud du golfe . (1'44) - A 38'58 : correspondance de Zaghreb par Théodore OTRATOVITCH (?) : les obsèques d'un cardinal ont été troublées par un accident de voiture . (2'49)

Producteur / co-producteur Radiodiffusion Télévision Française
Générique Journalistes : Jacqueline Baudrier, Fernand Lot, Jacques Delalande, Maurice Werther, Paul Mauguin, Jacques Olivier Chattard, Georges Wolf, Gladys Delmas
Participants : Albert Buchalet, Pierre Guillaumat, Lew Kowarski, Philibert Tsiranana
Descripteur(s) bombe atomique, essai nucléaire, image sonore, Sahara

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.