Aller au contenu principal
"Jeanne d'Arc" de Luc Besson sous le feu de la critique

"Jeanne d'Arc" de Luc Besson sous le feu de la critique

Le masque et la plume - 31.10.1999 - 03:07 - audio

Philippe COLLIN cette Jeanne d'Arc est un personnage de film d'action tout à fait bessonien. "A la fin quand elle brûle, elle crame ! (...) mais on n'est pas non plus obligé de mettre des pigeons comme avait fait BRESSON !".Pierre MURAT et J GARCIN soulignent que ce n'est pas la première fois qu'on en fait une figure humaine, là elle est délirante au sens propre, pas par religion". Pour MURAT, elle rappelle "Nikita", elle rappelle "Léon", il regrette le côté simplet de la chose, "c'est une hystérique simplette qui à la fin, on lui dit "confesse toi de ton inconscient" en quelque sorte (...) à partir du moment où l'inconscient est évacué, elle peut brûler parce ce que son enfance est partie, c'est un thème totalement de BESSON". "Je trouve ça très ennuyeux et la cour de France n'est qu'une société perverse qui ne peut que vouloir la mort d'une innocente, c'est le petit monde de Luc BESSON en un peu plus ennuyeux que d'habitude".

Producteur / co-producteur Radio France
Générique Réalisateur : Monique Alligier
Producteur : Jérôme Garcin
Présentateur : Jérôme Garcin
Participants : Danièle Heymann, Philippe Collin, Serge Kaganski

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.