Aller au contenu principal
Bac philo : faut-il n'avoir plus de désirs pour être heureux? 3/4

Bac philo : faut-il n'avoir plus de désirs pour être heureux? 3/4

Les nouveaux chemins de la connaissance - 12.06.2009 - 11:21 - audio

En compagnie de Raphaël ENTHOVEN, un professeur de philosophie se soumet à l'épreuve de la dissertation de philosophie pour le Baccalauréat et donne des conseils aux élèves de Terminale. Violaine CHAVANNE disserte sur "Faut-il n'avoir plus de désirs pour être heureux?" - Deuxième partie, qui démontre en quoi le désir fait obstacle au bonheur. Etymologie du mot, qui souligne le manque à la base du désir. Référence à Arthur SCHOPENHAUER et son texte "Le monde comme volonté et comme représentation", où l'homme oscille entre ennui de la possession et souffrance du manque. - Autre point : le désir projette l'homme dans l'avenir en l'empêchant de vivre. Evocation de la tentation ascétique, qui limite le bonheur à la satisfaction des besoins. - Transition : il est impossible de désirer ne plus désirer, le désir est propre à l'homme. Références bibliographiques : - Platon, "Gorgias" - Platon, "Le Banquet" - Epictète, "Manuel" - Pascal, "Pensées" (n° 172, édition Brunschvicg) - Spinoza, "Ethique" - Schopenhauer, "Le monde comme volonté et comme représentation" - Aristote, "Ethique à Nicomaque"

Producteur / co-producteur Radio France
Générique Réalisateur : Cédric Aussir Producteur : Raphaël Enthoven Présentateur : Raphaël Enthoven Participant : Violaine Chavanne

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.