Aller au contenu principal
Attentat du marché de Noël de Strasbourg : le récit des faits

Attentat du marché de Noël de Strasbourg : le récit des faits

Depuis le 29 février 2024, quatre hommes sont jugés pour l'attentat au marché de Noël de Strasbourg en 2018. L'assaillant avait été abattu après deux jours de traque. Le rappel des faits tels qu'ils étaient connus et diffusés à l'époque.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 29.02.2024
 

L'ACTU ET LE CONTEXTE.

Le procès de l'attentat de Strasbourg en décembre 2018, qui avait fait 5 morts, s'est ouvert le 29 février 2024 à Paris, en l'absence de l'assaillant, un homme radicalisé abattu après 48 heures de traque. Quatre hommes, soupçonnés d'avoir joué un rôle dans la fourniture d'armes à l'auteur des coups de feu, sont jugés pendant cinq semaines devant la cour d'assises spéciale, composée de magistrats.

Le soir du 11 décembre 2018, Chérif Chekatt, un homme de 29 ans, avait surgi en plein cœur du traditionnel marché de Noël de Strasbourg et ouvert le feu sur des passants. En dix minutes, il avait tué cinq personnes et blessé 11 autres. Il avait ensuite pris la fuite à bord d'un taxi. Le chauffeur du véhicule, qui avait réussi à le semer, permettra ainsi aux enquêteurs de l'identifier : Chérif Chekatt, un multirécidiviste de 29 ans, condamné 20 fois pour des faits de droit commun et fiché S pour radicalisation islamiste.

Traqué pendant deux jours, il sera tué dans un échange de tirs avec des policiers dans le quartier du Neudorf.

L'ARCHIVE.

Dans l'archive en tête de cet article, nous sommes le lendemain de la mort de Chérif Chekatt. Il venait donc d'être abattu après deux jours de traque. Selon le récit de Rémy Heitz, procureur de la République de Paris, il avait ouvert le feu lorsque deux agents de police avaient tenté de l'interpeller le reconnaissant dans la rue. Ces derniers ont alors riposté dans sa direction, en tirant à de nombreuses reprises. C'était la fin de la traque de l'homme le plus recherché de France.

Les cinq victimes de Chérif Chekatt étaient des hommes Strasbourgeois de longue date ou des étrangers de passage : Antonio Megalizzi, journaliste italien de 28 ans, Bartosz Orent-Niedzielski, Polonais de 36 ans, Kamal Naghchband, Franco-Afghan installé à Strasbourg âgé de 45 ans, Pascal Verdenne, 61 ans, employé de banque strasbourgeois à la retraite et Anupong Suebsamarn, touriste thaïlandais de 45 ans.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.