Aller au contenu principal
Amnesty International, 56 ans de combat pour les droits de l'Homme

Amnesty International, 56 ans de combat pour les droits de l'Homme

Amnesty International a vu le jour le 28 mai 1961. Depuis 60 ans, l’organisation se bat au quotidien et dans le monde entier pour promouvoir et faire respecter les droits humains.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 28.05.2021 - Mis à jour le 28.05.2021

Amnesty International, 56 ans de combat pour les droits de l'Homme

Amnesty International a vu le jour le 28 mai 1961. Depuis 60 ans, l’organisation se bat au quotidien et dans le monde entier pour promouvoir et faire respecter les droits humains.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 28.05.2021 - Mis à jour le 28.05.2021
 
Amnesty International a vu le jour le 28 mai 1961. Depuis cette date, l’organisation se bat au quotidien et dans le monde entier pour promouvoir et faire respecter les droits humains.

1961, c’est l’année de naissance d’une organisation non gouvernementale qui allait devenir incontournable : Amnesty International. Libération de prisonniers d’opinion, droit à la liberté d’expression, abolition de la peine de mort et de la torture… Voilà 60 ans qu’Amnesty International se bat partout dans le monde pour faire respecter l’ensemble des droits humains inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948. Chaque année, l’organisation dresse le bilan de ses recherches sur le terrain dans un rapport rendu public

En 1977, un reportage revenait sur l’origine d’Amnesty International, avec l’un de ses fondateurs, l’anglais Peter Benenson, ancien avocat reconverti en fermier. Cette année-là, l’organisation recevait le prix Nobel de la paix

Amnesty International est une ONG qui se revendique apolitique. En 1975, elle comptait 70.000 membres. 40 ans plus tard, ils sont 7 000 000, soit 100 fois plus. C’est en partie grâce à eux qu’Amnesty finance ses actions à travers le monde refusant depuis toujours toutes subventions  d’Etat. Une volonté que défendait son président, Sean Mac Bride en 1977 : "Vous n’avez aucune aide d’organisation, de gouvernement ? Aucune, nous n’acceptons pas, c’est tout à fait défendu. Chaque individu apporte des cotisations et en plus il trouve des fonds… Amnesty est la seule organisation qui peut trouver de l’argent quand elle en a besoin.”, déclarait-il alors.

En 2015, le budget de l’ONG était de 278 millions d’euros. Des fonds qui servent par exemple à financer les “Urgent Actions” mises en place dès 1973. Elles consistent à inonder de messages de protestation les  autorités responsables d’arrestations abusives. Depuis la mise en place du dispositif, 609 "Urgent Actions" ont été déclenchées dans 82 pays ou territoires. Et en 2013, sur les 102 "Urgent Actions" déclenchées pour protéger des militants impliqués dans les printemps arabes, 14 ont abouti à des libérations. Selon l’un des responsables de l’organisation en 1985, ces actions ont aussi pour but de redonner de l’espoir aux prisonniers : "Y a un nombre incalculable de prisonniers qui nous ont dit que ce qui leur a donné le courage de continuer de vivre c’est la connaissance que leur nom n’était pas oublié en dehors des prisons.

Ludivine Lopez, Florence Dartois

Pour aller plus loin : 

Résistances : Reportage sur Amnesty International. (7 février 1985)


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.