Aller au contenu principal
Affaire Tiphaine Véron, une enquête au point mort

Affaire Tiphaine Véron, une enquête au point mort

Tiphaine Véron a disparu à Nikko au Japon le 29 juillet 2018. C'était il y a deux ans exactement. Depuis, sa famille n'a cessé de la rechercher mais les investigations piétinent.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 29.07.2020 - Mis à jour le 29.07.2020

Affaire Tiphaine Véron, une enquête au point mort

Tiphaine Véron a disparu à Nikko au Japon le 29 juillet 2018. C'était il y a deux ans exactement. Depuis, sa famille n'a cessé de la rechercher mais les investigations piétinent.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 29.07.2020 - Mis à jour le 29.07.2020
 
Tiphaine Véron a disparu à Nikko au Japon le 29 juillet 2018. C'était il y a deux ans. Depuis, sa famille n'a cessé de la rechercher mais les investigations sont au point mort.

C'est une petite ville sans histoire nichée dans les montagnes au nord de Tokyo : Nikko. Connue pour ses sanctuaires, c'est là que Tiphaine Véron, 36 ans, a disparu le 29 juillet 2018. C'était il y a deux ans déjà. Depuis, l'enquête piétine. Pire, elle est au point mort.

Cet été 2018, Tiphaine était partie au Japon pour la deuxième fois. Le 27 juillet, elle arrive dans la capitale nippone puis prend le train pour Nikko le lendemain comme le montrent les images de vidéo surveillance. S'ensuit une journée d'achats et de promenades. Tout à l'air d'aller pour la Française. Le soir, elle choisit un hôtel calme à l'écart du centre ville touristique de Nikko : le Turtle Inn Nikko. Le lendemain, la jeune femme prend son petit déjeuner dans l'établissement où un client la prend en photo par hasard. C'est la dernière image connue de Tiphaine Véron.

La dernière image connue de Tiphaine Véron le 29 juillet 2018

Tiphaine Véron disparaît le 29 juillet 2018. Elle était sortie pour une journée de promenades et de visites. Plus personne ne l'a revue depuis. Très vite, quelques jours après sa disparition, sa famille arrive au Japon. Sybille, Stanislas et Damien, les frères et sœurs de Tiphaine tentent alors de la retrouver. Sans succès. "On veut vraiment retrouver notre sœur. On peut pas rester dans l'incertitude toute notre vie." racontait Damien. L'auxiliaire de vie est introuvable. Trois semaines plus tard, sa famille repart en France. A t-elle disparue volontairement ? Est ce un enlèvement ? Un accident ? Personne ne sait d'autant plus que la police locale n'a pas facilité les recherches selon Tahei Ogawa, un ancien policier qui a suivi l'affaire depuis le début. En 2019, dans l'émission "Complément d'Enquête", il dénonçait les failles de l'enquête : "Il aurait fallu de suite une enquête de proximité comme interroger les voisins, les touristes car la mémoire s'efface très vite pour des détails qui semblent anodins. La police a commencé à travailler quand la famille est arrivée, bien trop tard. C'est ce retard à l'allumage qui est la cause du ratage de l'enquête." Une opinion partagée par la famille de Tiphaine quelques mois plus tard : "Il y a eu de grosses lacunes comme des contradictions de témoignages. On aimerait que la géolocalisation aille plus loin mais en fait l'enquête n'a pas vraiment commencé." Selon Tahei Ogawa, la piste de la disparition volontaire est à exclure. Tiphaine Véron avait planifié tout son voyage à l'avance. Selon l'ancien policier, la thèse criminelle est plutôt à envisager.

Deux ans après sa disparition, la famille de Tiphaine attend de pouvoir retourner au Japon pour continuer les investigations.


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.