Aller au contenu principal
2015 : Adidas déménage de Landersheim à Strasbourg

2015 : Adidas déménage de Landersheim à Strasbourg

Le 30 juin, Adidas a annoncé son intention de déménager toutes les activités de son siège français de Strasbourg à Paris, à l'horizon 2024. Retour en 2015, lorsque la marque aux trois bandes annonçait quitter son siège historique de Landersheim, dans le nord de l'Alsace, pour Strasbourg et son nouveau quartier d'affaires de l'Archipel, dans le quartier du Wacken.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 06.07.2022
 

Implanté en Alsace depuis le début des années 1960, Adidas France a annoncé le 30 juin son intention de déménager toutes ses activités à Paris à l’horizon 2024. Un coup dur pour les 150 salariés de son siège strasbourgeois, installé dans le nouveau quartier d’affaires du Wacken, juste en face du Parlement européen, et inauguré en grande pompe en 2018.

Avant Strasbourg, le siège d’Adidas était implanté dans le petit village de Landersheim, au nord de la capitale alsacienne. Le 24 septembre 2015, ce reportage de France 3 placé en tête d’article informait de la décision de la marque aux trois bandes de déménager son siège de Landersheim à Strasbourg. La décision était alors mal vécue par les habitants du village, pour qui Adidas était intimement lié à l’histoire de leur territoire, car depuis 1973 la marque allemande y avait implanté ses équipes françaises. « ça me rend triste, oui. Parce que réellement ça fait des années que ça a été construit, et puis là ça fait quand même, ça fait mal au cœur », témoignait un villageois en évoquant le vaste bâtiment moderne qui tranchait avec la campagne environnante.

Une implantation rendue possible par le maire de l’époque, Xavier Diss, en étroite collaboration avec le fondateur d’Adidas, l’Allemand Horst Dassler. Pour le fils du maire, Jean-Marie Diss, l’émotion était sensible : « Pour l’instant il faut subir le choc, je suis très touché, parce que mon père a beaucoup contribué à l’installation d’Adidas à Landersheim. Il a dû convaincre les agriculteurs de céder des terres, en l’occurrence une dizaine d’hectares ». Même son de cloche pour le petit-fils du maire, Christophe Diss : « C’est un peu une fierté pour l’image, mais aussi pour des raisons de recettes fiscales. C’est un peu dommage, et la question qu’on se pose c’est : « Qu’est ce qui viendra à la place ? »

Culture d'entreprise

Aucun des 200 salariés alsaciens du groupe n’avait alors souhaité s’exprimer devant les caméras. Seule Emmanuelle Gaye, porte-parole Adidas France, justifiait le choix de la direction de rejoindre Strasbourg, alors que des informations avaient déjà fait état d’une réflexion menée par la marque aux trois bandes de tout délocaliser à Paris : « Le comité de direction n’a pas souhaité s’y résoudre. D’une part parce qu’on est extrêmement attachés à l’Alsace, c’est ce qui fait aujourd’hui la culture de l’entreprise, c’est ici que se sont inscrites les pages de la vie internationale d’Adidas, et d’autre part quand une entreprise déménage d’une région à une autre, on sait que c’est un risque social, et on sait qu’il y a un risque de perte d’expertise, donc on a tout fait pour rayonner, tout en étant en Alsace. »

Adidas et l’Alsace, c’est en effet une longue histoire. C’est dans cette région frontalière de l’Allemagne qu’Adidas s’implante dès 1959, avec une première usine à Dettwiller, dans le Bas-Rhin. Selon 20 minutes, Adidas fait travailler près de 1 500 personnes dans la région dans les années 1970, sur plusieurs sites, comme Pfaffenhoffen et donc Landersheim, mais aussi via de la sous-traitance industrielle, comme à Ensisheim, avec les établissements Salamander.

Adidas est fondée en 1949 dans la ville bavaroise de Herzogenaurach par Adolf (surnommé « Adi ») Dassler, un chausseur qui avait déjà rencontré le succès technique et commercial pour ses modèles dans l’Entre-deux-guerres, et notamment au cours des Jeux olympiques de 1928. En 1948, son frère Rudolf Dassler avait quitté l’entreprise familiale pour fonder la marque concurrente Puma, elle aussi basée à Herzogenaurach.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.