Aller au contenu principal
9 juin 1989, le cuirassé "Bismarck" resurgit des eaux

9 juin 1989, le cuirassé "Bismarck" resurgit des eaux

Le 9 juin 1989, l'Américain Robert Ballard localisait l'épave du cuirassé allemand "Bismarck", coulé par la Royal Navy le 27 mai 1941, au large de Brest. 


Par la rédaction de l'INA - Publié le 04.06.2019 - Mis à jour le 04.06.2019

9 juin 1989, le cuirassé "Bismarck" resurgit des eaux

Le 9 juin 1989, l'Américain Robert Ballard localisait l'épave du cuirassé allemand "Bismarck", coulé par la Royal Navy le 27 mai 1941, au large de Brest. 


Par la rédaction de l'INA - Publié le 04.06.2019 - Mis à jour le 04.06.2019
L'épave du Bismarck a été retrouvée - 1989 - 01:44 - vidéo
 
L'épave du Bismarck a été retrouvée - 1989 - 01:44 - vidéo

Ce jour-là, l'équipe qui a découvert l'épave du Titanic en 1985, repère le navire disparu, fleuron de la Deuxième Guerre mondiale qui gisait depuis 48 ans à 4 6000 mètres sous l'eau au large de Brest. Le Bismarck avait été construit à Hambourg entre juillet 1936 et février 1939. Mis en service le 24 août 1940, il passe plusieurs mois à réaliser des essais en mer Baltique. Sa première opération (Rheinübung) se déroule sous les ordres du capitaine de vaisseau Ernst Lindemann en mai 1941. Accompagné d'un croiseur lourd, il devait attaquer les convois alliés entre l'Amérique du Nord et le Royaume-Uni.

Sa force de frappe est colossale - 50 000 tonnes - et la Royal Navy décide de le détruire. Une première bataille, le 24 mai 1941 (dans le détroit de Danemark) se solde par la destruction du croiseur de bataille Hood, l'un des plus puissants navires britanniques, et cela en quelques minutes à peine ! Ce qui oblige le cuirassé Prince of Wales à se replier. Mais le Bismarck a été touché et doit également se replier pour se faire réparer. Il met le cap vers la France occupée. La Royal navy décide alors de le pourchasser pour l'empêcher de rejoindre une zone de protection des sous-marins allemands.

Des bombardiers-torpilleurs l'attaquent le 26 mai. L'une des torpilles touche sa poupe et rend inopérant son gouvernail. Deux cuirassiers britanniques le rattrapent le lendemain sans mal. Immobilisé, le Bismarck est bombardé et coule après avoir été sabordé par son équipage. Sur l'effectif de 2 200 âmes, seuls 114 marins et un chat survécurent au naufrage au large de la côte française.

Son épave ne sera localisée qu'en juin 1989 par l'océanographe américain Robert Ballard à 1 000 kilomètres au nord-est de Brest, à pratiquement 4 800 mètres de profondeur. 

Pour aller plus loin

Magazine de la marine : le cuirassé Bismarck. Interview de Jean Trogoff, auteur-écrivain sur la guerre navale de 1939-1945 qui sortait le livre "La fin du cuirassé allemand Bismarck". (Audio, 11 mai 1953) 

Inter actualités de 19H00 : découverte de l'épave du cuirassé Bismarck. Correspondance de Jean-Luc Hees à propos de la découverte de l'épave du cuirassé Bismarck, coulé en 1941 et localisée par l'océanographe américain Robert Ballard à 650 kilomètres au large de la côte française, à pratiquement 4 800 mètres de profondeur. (Audio, 13 juin 1989) 

Inter actualités de 08H00 : Michèle Battesti à propos du cuirassé Bismarck, coulé en 1941. Michèle Battesti, chercheuse au service historique de la Marine nationale, à propos du cuirassier géant Bismarck coulé en 1941. Description du navire et de sa carrière militaire jusqu'à son naufrage. (Audio, 14 juin 1989)

Le naufrage du Titanic (article)

Florence Dartois


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.