Aller au contenu principal
6 janvier 1975, naissance de l'INA

6 janvier 1975, naissance de l'INA

6 janvier 1975. L'Institut national de l'audiovisuel voit le jour. Cet organisme de l'audiovisuel public a pour missions principales de conserver, préserver et diffuser des archives télé et radio. Visite.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 24.12.2014 - Mis à jour le 23.12.2019

6 janvier 1975, naissance de l'INA

6 janvier 1975. L'Institut national de l'audiovisuel voit le jour. Cet organisme de l'audiovisuel public a pour missions principales de conserver, préserver et diffuser des archives télé et radio. Visite.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 24.12.2014 - Mis à jour le 23.12.2019
 

L'Institut national de l'audiovisuel (INA) est un établissement public à caractère industriel et commercial français créé par la loi sur l'audiovisuel du 7 août 1974. L'INA voit le jour le 6 janvier 1975. Découverte de l'institut et de ses missions lors des Journées du patrimoine en 2005.

Regroupement de l'Ina
1989 - 02:05 - vidéo

Visite du site à Bry-Sur-Marne.

Le premier sigle de l'Ina
1975 - 01:29 - vidéo

Ses missions

Ses missions selon l'article 3 du texte : "conservation des archives, des recherches de création audiovisuelle et de la formation professionnelle ". 

Nouvelle mission : le dépôt légal

En 1992, la loi du 20 juin étend le dépôt légal à la télévision et à la radio, et c'est l'Ina qui en est le dépositaire. Cette loi donne naissance en 1995 à l'Inathèque, chargée de la conservation et de la mise à la disposition des archives du dépôt légal aux chercheurs et étudiants. Présentation de l'Inathèque par son directeur, 1994

En 2002, le dépôt légal est étendu aux chaînes du câble et du satellite, puis en 2005, à la télévision numérique terrestre. Deux ingénieurs présentent l'archivage du web à l'Ina. Le 1er août 2006, une nouvelle loi introduit en France le dépôt légal de l'Internet, dont la mise en oeuvre est partagée entre la Bibliothèque nationale de France et l'Ina. La collecte des sites par l'Ina débute à titre expérimental en février 2009.

En 2013, l'INA capte en continu 120 chaînes de télévision et de radio et 9000 sites web médias.

Ses présidents

Depuis sa création, douze président(e)s se sont succédés :

Pierre Emmanuel : 1975-1979, Gabriel de Broglie : 1979-1981, Joël Le Tac : 1981-1983, Jacques Pomonti : 1983-1987, Janine Langlois-Glandier : 1987-1990, Georges Fillioud : 1990-1994, Jean-Pierre Teyssier : 1994-1999, Francis Beck : 1999 - janvier 2001, Emmanuel Hoog : janvier 2001 - mai 2010, Mathieu Gallet : mai 2010 - mai 2014, Agnès Saal :(mai 2014-avril 2015), Laurent Vallet depuis mai 2015.

Collecter, archiver le patrimoine audiovisuel

L’Ina collecte, sauvegarde, numérise, restaure et valorise les archives de la radio et de la télévision françaises, soit plus de 70 ans de programmes radio et 60 ans de télévision.

Avec 5 millions d’heures de radio et de télévision conservées, et plus d’1 million de documents photographiques, les fonds d’archives de l’Ina sont parmi les plus importants au monde.

Journée du patrimoine Ina
2003 - 02:21 - vidéo

Un fonds d'une richesse et d'une variété considérable : feuilletons, téléfilms, documentaires, journaux télévisés et radio, magazines d’actualité, de sport, émissions de divertissement, entretiens, fictions radiophoniques, concerts… sans oublier les archives régionales gérées par les délégations locales.

Sauvegarder et restaurer les fonds conservés

Le vieillissement et la dégradation progressive du fonds ancien rendaient nécessaire le traitement curatif des matériels films, vidéo et sons dégradés. En 1999, l’Ina lance un grand plan de sauvegarde et de numérisation (PSN). D’ici 2019, l'ensemble des fonds en danger devrait être numérisé (835 000 heures). Si l'objectif est atteint, la France sera le seul pays au monde à avoir sauvé sa mémoire audiovisuelle.

Commercialiser et diffuser les archives

Pour les professionnels et partenaires culturels, l’Ina a mis en place des services spécifiques facilitant la commercialisation des archives et la cession de droits d'exploitation, tant en France qu’à l’international. (Ina MEDIAPRO). L'ina est également partenaire de nombreux événements culturels (de festivals, rétrospectives, expositions, musées ou autres événements culturels).

Ina.fr : diffuser auprès du grand public

Depuis le 27 avril 2006, l'INA donne l'accès libre aux archives via Internet et son site ina.fr mais également les applications mobiles, les télés connectées et les fournisseurs d'accès à internet. Deux nouvelles versions du site sont mises en ligne, en 2009, puis en 2013. En 2009, le site accueille également 200 000 spots de publicité diffusés à la télévision française depuis 1968.

Fin 2014, le site ina.fr permet d'accéder à plus de 350 000 documents télévisés et radiophoniques, soit environ 43 000 heures de programmes dont 80% sont visionnables gratuitement.

Les dossiers de la rédaction mettent en avant des émissions, magazines, fictions, ainsi que des évènements, thèmes et personnalités en lien avec l'actualité. L'offre s’enrichie de 5 000 heures par an et s'étend avec l'ouverture régulière de sites thématiques ou la mise en ligne d'offres spécifiques : Publicité, Thierry Ardisson, Roland Garros, festival de Cannes, les élections présidentielles, etc.

Archives Ina : le dépôt légal
2003 - 03:04 - vidéo

Recherche et formation

Dès sa création, l'INA a eu en charge la recherche, sonore à travers la création de Groupe de Recherche Musicale (GRM), puis rapidement orientée vers la mise au point d'images de synthèse utilisées notamment par l'industrie française du dessin animé.

De 1982 à 2000, l'INA a créé et piloté le salon Imagina, un rendez-vous annuel pour les professionnels de l'audiovisuel numérique. Désormais, 95 % de cette recherche est tournée vers la préservation du patrimoine audiovisuel.

L'INA est un acteur international de l'enseignement supérieur et de la formation professionnelle aux métiers de l'image et du son. INA sup, l'école de l'INA accueille chaque année plus de 250 élèves pour des formations post-bac aux métiers de l'audiovisuel et du multimédia.

La formation à l'Ina
1981 - 03:52 - vidéo

Production et édition de programmes audiovisuels et multimédia

L'Institut produit et édite des programmes audiovisuels et multimédia pour le paysage audiovisuel français et international (documentaires, contenus pédagogiques, CD et DVD etc.)

Cassette De Gaulle TF1/Ina
1980 - 02:43 - vidéo

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.