Aller au contenu principal
2020, Elie Semoun à propos de son père malade d'alzheimer

2020, Elie Semoun à propos de son père malade d'alzheimer

LCP diffuse ce soir, "Mon vieux", le documentaire réalisé par Elie Semoun sur son père atteint d'Alzheimer et décédé en septembre 2020. L'humoriste témoigne à cœur ouvert de la maladie d'Alzheimer dont a été victime son père Paul.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 08.12.2020 - Mis à jour le 08.12.2020

2020, Elie Semoun à propos de son père malade d'alzheimer

LCP diffuse ce soir, "Mon vieux", le documentaire réalisé par Elie Semoun sur son père atteint d'Alzheimer et décédé en septembre 2020. L'humoriste témoigne à cœur ouvert de la maladie d'Alzheimer dont a été victime son père Paul.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 08.12.2020 - Mis à jour le 08.12.2020
 
LCP diffuse ce soir, "Mon vieux", le documentaire réalisé par Elie Semoun sur son père atteint d'Alzheimer et décédé en septembre 2020. Dans le 19-20 de France 3, l'humoriste témoigne à cœur ouvert de la maladie d'Alzheimer dont a été victime son père Paul.

"Notre grand témoin est l'un des artistes engagés dans la lutte contre Alzheimer... A l'occasion de la journée mondiale, Elie Semoun s'est confié à l'une de nos équipes... Il vient tout juste de perdre son papa... Mais il tenait à prendre la parole ce soir... pour dire à quel point cette maladie bouleverse les familles... Il raconte comment il a tenté d'accompagner, au mieux son père, pendant toutes ces années... "On n'est jamais prêt" dit-il".

Photo personnelle d'Elie Semoun et de son père Paul.

Elie Semoun raconte ce combat, notamment les premiers symptômes et les difficultés de l'accompagnement face à la dégradation de son état et de la perte de son autonomie. Les propos sont ponctués de documents personnels.

"De voir un proche partir en sucette comme ça, de perdre ses capacités physiques et ses capacités intellectuelles, quand on aime quelqu'un, je crois qu'il n'y a rien de pire".

"Oui, on peut en rire. On peut faire des sketchs avec ça mais il y a la partie moins drôle. La partie moins drôle, c'est quand ils perdent leurs fonctions. Quand ils ne peuvent plus faire des choses tous seuls. Là, ça devient hyper glauque, vraiment".

Son père l'a toujours reconnu, des instants de bonheur volés, que l'artiste n'oubliera jamais, "pour ces "je suis heureux" et "je t'aime", ça au moins, ça sert à quelque chose. Faut pas les laisser tomber".


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.