Aller au contenu principal
2019 : petit historique des panneaux marron

2019 : petit historique des panneaux marron

Installés à partir du début des années 1970, les panneaux touristiques marron s'offrent cet été une cure de jouvence. En 2019, France 3 Rhône-Alpes retraçait l'histoire de cette signalétique dédiée au patrimoine.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 15.07.2021 - Mis à jour le 16.07.2021

2019 : petit historique des panneaux marron

Installés à partir du début des années 1970, les panneaux touristiques marron s'offrent cet été une cure de jouvence. En 2019, France 3 Rhône-Alpes retraçait l'histoire de cette signalétique dédiée au patrimoine.

 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 15.07.2021 - Mis à jour le 16.07.2021
 

Ils font partie de nos voyages sur l'autoroute. Régulièrement, au fil des kilomètres, des panneaux de couleur marron au graphisme épuré et aux informations sommaires informent des richesses patrimoniales des régions traversées. La "signalisation d'animation culturelle et touristique" - c'est l'appellation officielle - a émergé au début des années 1970. Aujourd'hui, un toilettage est opéré.

En 2019, à l'occasion du renouveau de certains panneaux de la région autour de Vienne en Isère, France 3 Rhône-Alpes s'intéressait à l'histoire de cette signalétique, apparue en même temps que la généralisation des autoroutes en France. Le but de ces panneaux : « rompre la monotonie du voyage et doper l'économie du tourisme en attirant les automobilistes ».

Les règles sont précises, et imposent de ne pas disposer plus de 10 panneaux touristiques tous les 50 km. Quant au choix des panneaux, il résulte d'une concertation entre les élus locaux, les acteurs du patrimoine, les services déconcentrés de l'état (préfecture) et les concessionnaires d'autoroute, qui procèdent à l'installation technique des panneaux. 

En 2019, le renouveau graphique de ces panneaux était le fait d'auteurs de bandes dessinées, comme Olivier Balez, enchanté par ces expérience :  « C'était ça le plaisir, de pouvoir illustrer et donner un coup de patte sur ces paysages qui m'enchantent, et puis respecter ces codes graphiques qui peuvent paraître très contraignants mais avec lesquels moi j'aime jouer ».

De nouveaux panneaux devraient prochainement mettre la vigne à l'honneur en Côte-d'Or par exemple ; dans le Doubs, la ville horlogère de Besançon sera promue en "capitale du temps" ; en Haute-Savoie, on n'évoquera plus la "vieille ville d'Annecy" mais son festival de "cinéma d'animation". Le marketing territorial a aussi fait une place au "fromage AOP" de Langres (Haute-Marne) ou à la liqueur de "Chartreuse" à Voiron (Isère).

Pour aller plus loin

 

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.