Aller au contenu principal
2018 , Ovidie : "Le porno doit rester un spectacle pour adultes"

2018 , Ovidie : "Le porno doit rester un spectacle pour adultes"

Ce jeudi 9 septembre, la justice examinait une demande de blocage de certains sites pornographiques parmi les plus regardés sur internet. En 2018, la réalisatrice Ovidie, invitée du 12/13 de France 3, lançait un appel pour la protection des mineurs face aux images pornographiques.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 10.09.2021

2018 , Ovidie : "Le porno doit rester un spectacle pour adultes"

Ce jeudi 9 septembre, la justice examinait une demande de blocage de certains sites pornographiques parmi les plus regardés sur internet. En 2018, la réalisatrice Ovidie, invitée du 12/13 de France 3, lançait un appel pour la protection des mineurs face aux images pornographiques.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 10.09.2021
 

L’accès des mineurs à la pornographie en ligne devrait être prochainement restreint. Ce jeudi 9 septembre, la justice examinait une demande de blocage de certains sites parmi les plus regardés et un décret très attendu pourrait être publié. Faire respecter aux sites pornographiques la législation française afin de protéger les mineurs d’images potentiellement dévastatrices, c’était l’objet du livre A un clic du pire, écrit en 2018 par Ovidie.

Le 27 février 2018, la réalisatrice, actrice, scénariste et auteure, qui fut durant sa jeunesse actrice puis réalisatrice de films X, était l’invitée de l’édition 12/13 du journal télévisé de France 3 Poitou Charentes. Après avoir dans un précédent documentaire enquêté sur les pratiques financières opaques des sites de streaming pornographiques (Pornocratie, 2017), Ovidie s’attaquait avec A un clic du pire à l’impunité de ces géants du Net face à la législation française, censée protéger les mineurs de tout contenu pornographique, en fustigeant tout d’abord le deux poids deux mesures encadrant l’accès des mineurs aux différents types de contenus X : « Si un kiosquier ne met pas ses magazines [pornographiques] tout en haut de ses rayonnages, mais […] à côté de Télé 7 Jours ou Télé Loisirs, il risque trois ans d’emprisonnement, alors qu’en fait […] aujourd’hui 95% de la consommation de pornographie passe par […] ces sites de streaming qui sont en fait les You Tube du porno et qui diffusent 24h/24 et de façon libre et gratuite du porno en continu. »

Selon un sondage Ifop pour l’Observatoire de la parentalité et de l’éducation numérique réalisé en 2017, 51% des mineurs avaient déjà consulté du porno en 2017 contre 37 % en 2013. L’âge est de plus en plus précoce. 8 % des 14-15 ans regardent même du porno plusieurs fois par jour. C’est à 14 ans et 5 ans en moyenne qu’a lieu la première visite sur un site porno.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.