Aller au contenu principal
2013 : quand la purée Mousline avait encore la patate

2013 : quand la purée Mousline avait encore la patate

Nestlé annonce qu'il se sépare de sa célèbre marque de purée Mousline. Fabriquée à base de flocons de pommes de terre, elle est restée pendant des décennies la purée préférée des petits. Une marque 100 % "made in France", fabriquée dans l'usine de Rosières-en-Santerre. En 2013, elle fêtait ses 50 ans d'existence.

Par Florence Dartois - Publié le 02.11.2021
GF : 50 ans de la purée Mousline - 2013 - 07:40 - vidéo
 

Nestlé annonce qu'il se sépare de sa célèbre marque de purée Mousline. Fabriquée à base de flocons de pommes de terre, elle est restée pendant des décennies la purée préférée des petits. Une marque 100 % "made in France", fabriquée dans l'usine de Rosières-en-Santerre. En 2013, elle fêtait ses 50 ans d'existence.

La purée Mousline est née en 1963, date à laquelle elle a été lancée par  Maggi. C'était une révolution à l'époque puisqu'elle supprimait la corvée d'épluchage et de cuisson des pommes de terre. Dès la fin des années 1960, la marque lance de nombreuses campagnes de publicité. Avec un slogan décliné sur une petite musique qui marquera des générations de gourmets en herbe : "Quand je fais de la purée Mousline, je suis sûre que tout le monde en reprend… ", ou "Quand il y a de la purée Musline, la vie tout de suite s'illumine".

MOUSLINE : L'écho
1982 - 00:33 - publicité

Dans la vidéo en tête d'article, vous allez découvrir les secrets de cette purée et les grandes étapes de la saga Mousline. Fabriquée dans l'usine Sitpa de Rosières-en-Santerre, elle est 100% Picarde. En 2013, alors qu'elle fête son demi siècle, la purée Mousline contrôle plus de 70 % des parts de marché. A sa création au milieu des années 1970, ce produit rapide à préparer simplifiait la vie des ménagères qui commençaient à travailler. Une vraie révolution.

L'usine de Picardie ouvre en 1967 et plus de 400 personnes travaillaient alors sur le site. En 2013, ils étaient 185 et entretenaient "une tradition familiale", comme l'expliquait le commentaire. Les chaînes étaient automatisées mais les ingrédients restaient identiques à la recette initiale : la pomme de terre, le beurre et le lait. Mais certains métiers ne changeaient pas, à l'instar de cette jeune femme "goûteuse" de purée au laboratoire, "on regarde la texture, la couleur, l'aspect et le goût...", précisait-elle, un goût qui n'avait pas beaucoup évolué, mais qui n'empêchait pas la marque d'innover en ajoutant parfois de nouveaux ingrédients pour certaines recettes précises.

Ecologie, bien-être et marketing

L'entreprise allait aussi de l'avant en pratiquant le "green-washing", investissant par exemple 10 millions d'euros dans une chaudière biomasse, ou en retraitant ses déchets. Dans la vidéo ci-dessous, découvrez comment les restes de pommes de terre nourrissaient les cochons, dès 1992.

A Rosières-en-Santerre, l'entreprise Sitpa qui produit des flocons de purée mousseline a trouvé un moyen pour recycler les résidus de pommes de terre qu'elle transforme en aliment pour nourrir les porcs. 
 

Par une démarche initiée par Nestlé, appelée "Préférence", tous les fournisseurs de tubéreuses étaient également situés à moins de 30 km de l'usine et devaient répondre à un cahier des charges précis, notamment au niveau phytosanitaire. Un autre argument écologique de poids. Ce sont 550 tonnes de pommes de terre qui débarquaient dans les hangars chaque jour. L'entreprise revendiquait aussi la qualité des relations humaines, "chez Nestlé, une usine c'est avant tout des hommes et la performance d'une usine repose avant tout sur la qualité de ses acteurs", précisait un cadre de Nestlé. Il n'y a pas que le personnel qui semblait bénéficier d'un environnement positif et motivant. Les consommateurs aussi étaient chouchoutés. Certains visitant occasionnellement l'usine pour découvrir les secrets de fabrication de leur purée préférée. Et parfois aussi, mettre la main à la "patate". Un bon coup marketing qui profitait à tous.

A Rosières-en-Santerre, Nestlé a invité des consommateurs à visiter l'usine où elle fabrique sa fameuse purée Mousseline. 

En 2013, Mousline espérait devenir le leader de continent européen en développant ses volumes d'exportation vers l'Europe. Aujourd'hui, la purée en flocons n'a plus la côte chez Nestlé. Préférant se concentrer sur ses marques internationales haut de gamme, les eaux minérales et les produits d'hydratation, le géant suisse de l'agroalimentaire semble décidé à se séparer de sa célèbre marque de purée. Une décision sera prise au plus tard à l'été 2022.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.