Aller au contenu principal
2011, renouer avec "l'histoire viticole de la Bretagne"

2011, renouer avec "l'histoire viticole de la Bretagne"

Les projets d'exploitation viticole se multiplient en Bretagne en raison d'une nouvelle réglementation et des conditions météorologiques plus favorables dues au changement climatique. En 2011, un groupe de vignerons amateurs rappelait que la Bretagne aussi fut une terre de vin.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 12.11.2020 - Mis à jour le 12.11.2020

2011, renouer avec "l'histoire viticole de la Bretagne"

Les projets d'exploitation viticole se multiplient en Bretagne en raison d'une nouvelle réglementation et des conditions météorologiques plus favorables dues au changement climatique. En 2011, un groupe de vignerons amateurs rappelait que la Bretagne aussi fut une terre de vin.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 12.11.2020 - Mis à jour le 12.11.2020
Le vin du Braden - 2011 - 01:33 - vidéo
 
Le vin du Braden - 2011 - 01:33 - vidéo

En Europe, la réglementation viticole, très encadrée jusqu'à il y a quelques années, a changé en 2016. Désormais, des vignes peuvent être plantées un peu partout, mettant fin aux traditionnels droits de plantation. Le vin qui sera produit en Bretagne pourra l'être sous l'appellation de "vin de France", la région bretonne n'étant toujours pas reconnue par la France comme une région viticole. Pourtant, en 2011, alors que la législation était encore très stricte et ne permettait pas la commercialisation du vin produit en Bretagne, un groupe de viticulteurs amateurs de Braden, dans la région de Quimper, prouvait que la production était possible, et surtout, rappelait les origines historiques du vin dans la région. 

Interviewés en 2011, ils faisaient visiter leur petit terrain de 22 ares (l'autorisation maximale allant jusqu'à 30 ares), installé le long d'une rocade d'autoroute. Leur "petit vin blanc sec" étant interdit de commercialisation, la production était pour leur usage personnel. 

L'un des membres de l'association revendiquait cependant un "droit culturel à faire de la viticulture, parce que la Bretagne a une histoire viticole. Même la Basse Bretagne. Il y avait des vignes à une certaine époque. C'est une décision politique, à l'époque de Louis XIV, d'arracher les vignes en Bretagne pour planter des pommiers, pour faire du cidre."


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.