Aller au contenu principal
2011, Alexeï Navalny devient le premier opposant à Vladimir Poutine

2011, Alexeï Navalny devient le premier opposant à Vladimir Poutine

Les autorités carcérales russes annoncent le transfert d’Alexeï Navalny à l’hôpital. Depuis le 31 mars, l'opposant russe avait entamé une grève de la faim pour dénoncer ses conditions de détention. C'est en 2011 que cet avocat a débuté son combat contre le régime de Poutine.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 19.04.2021 - Mis à jour le 19.04.2021

2011, Alexeï Navalny devient le premier opposant à Vladimir Poutine

Les autorités carcérales russes annoncent le transfert d’Alexeï Navalny à l’hôpital. Depuis le 31 mars, l'opposant russe avait entamé une grève de la faim pour dénoncer ses conditions de détention. C'est en 2011 que cet avocat a débuté son combat contre le régime de Poutine.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 19.04.2021 - Mis à jour le 19.04.2021
Portrait d'Alexei Navalny - 2011 - 01:33 - vidéo
 
Portrait d'Alexei Navalny - 2011 - 01:33 - vidéo
Les autorités carcérales russes annoncent le transfert d’Alexeï Navalny à l’hôpital le 19 avril 2021. Depuis le 31 mars, l'opposant russe avait entamé une grève de la faim pour dénoncer ses conditions de détention. C'est en 2011 que cet avocat a débuté son combat contre le régime de Poutine.

Principal opposant à Poutine et candidat potentiel à la prochaine élection présidentielle, le leader de l'opposition russe est un habitué des prisons russes et de la répression. En août 2020, il a même fait l'objet d'une retentissante tentative d'empoisonnement au Novitchok. Hospitalisé en Allemagne, c'est à son retour dans son pays, en février 2021, qu'il a été condamné par un tribunal moscovite à de la prison ferme et a été de nouveau incarcéré. Depuis, la santé du quadragénaire s'est dégradée. En grève de la faim depuis le 31 mars 2021, il dénonçait ses conditions de détention et accusait l'administration pénitentiaire de lui refuser l'accès à des soins bien qu’il souffre d’une double hernie discale.

"Une Russie sans Poutine"

Alexeï Navalny sort de l'anonymat au début des années 2010. Le 23 décembre 2011, le JT de 20h00 consacre un portrait à ce nouvel opposant déjà charismatique. D'ailleurs, cette nuit-là, à trois heures du matin, des centaines de Russes attendent leur héros à sa sortie de prison, au cri de "Navalny, Navalny". Alexeï Navalny, est un jeune avocat de 35 ans, depuis quelques mois il est devenu le porte-parole de la lutte contre la corruption. Devant les caméras, celui qui vient de passer deux semaines incarcéré ne semble pas vouloir se calmer, au contraire : "J'appelle à des manifestations massives, on doit faire pression sur eux jusqu'à ce qu'ils nous rendent ce qu'ils nous ont volé."

Son visage est devenu celui de l'opposition le 5 décembre 2011, lorsqu'en compagnie de 5000 personnes, il a refusé le résultat des élections législatives. Ce jour-là, il popularise un slogan simple et efficace : "Une Russie sans Poutine". Interrogé sur sa démarche, il déclare : "Je comprends que ça paraisse agressif mais le motif principal de mon engagement, c'est la haine. Je déteste ce régime et concrètement Vladimir Poutine qui a créé un pouvoir d'escrocs et de voleurs." Déjà excellent orateur, il espère bien renverser l'échiquier politique russe. Pour cela, il manie une arme de réflexion massive : Internet. Son blog, plébiscité par les jeunes urbains pros européens, est le plus lu du pays. Insaisissable électron libre, Navalny ne s'interdit rien, participant à toutes les manifestations anti-régime.

Depuis cette époque, il n'a cessé de dénoncer la corruption sur la toile. En janvier 2020, son documentaire "Un palais pour Poutine" a fait parler de lui et a déclenché la colère du Kremlin. Il y dévoilait le luxueux palais du président russe, affichant aux yeux du monde les extravagances de Vladimir Poutine et d’une poignée d’oligarques. Après son incarcération et faute de soins, son état de santé est devenu préoccupant. Trois semaines après le début de sa grève de la faim, lundi 19 avril 2021, les services carcéraux russes annoncent son transfert dans un hôpital pénitentiaire bien que son état de santé soit jugé selon eux "satisfaisant". De leur côté, les proches d’Alexeï Navalny appellent à une grande mobilisation contre le pouvoir le 21 avril 2021.

Pour aller plus loin : 

D12-13 édition nationale de France 3 : Des milliers de Russes dans la rue contre Poutine. Alexeï Navalny : "Nous demandons de nouvelles élections. Nous ne reconnaissons pas les résultats des législatives. Nous allons nous rassembler jusqu'à ce que de nouvelles élections aient lieu".(24 décembre 2011)

19-20 Edition nationale : Moscou : arrestation de l'opposant Alexeï Navalny. Moscou : plusieurs milliers de personnes ont manifesté contre Poutine et la corruption politique. L'opposant russe Alexeï Navalny s'est déclaré candidat à la présidentielle 2018, dénonçant la fortune de Dmitri Anatolievitch Medvedev. (26 mars 2017)

20 heures de France 2 : un opposant russe empoisonné ? Il s'agit d'une première tentative d'empoisonnement. (29 juillet 2019)


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.