Aller au contenu principal
2005 : Juliette, première championne de France de Sudoku

2005 : Juliette, première championne de France de Sudoku

Maki Kaji, le Japonais qui a popularisé le Sudoku dans les années 1980, est mort le 10 août à l'âge de 69 ans. En 2005, les premiers championnats français de Sudoku révélaient l'engouement autour de ce jeu de patience.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 17.08.2021 - Mis à jour le 17.08.2021

2005 : Juliette, première championne de France de Sudoku

Maki Kaji, le Japonais qui a popularisé le Sudoku dans les années 1980, est mort le 10 août à l'âge de 69 ans. En 2005, les premiers championnats français de Sudoku révélaient l'engouement autour de ce jeu de patience.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 17.08.2021 - Mis à jour le 17.08.2021
Le premier championnat de France de Sudoku - 2005 - 02:38 - vidéo
 
Le premier championnat de France de Sudoku - 2005 - 02:38 - vidéo

Les fans de Sudoku, ce jeu de patience et d'adresse mentale consistant à compléter une grille de 9 sur 9 (81 cases) avec des chiffres allant de 1 à 9 de telle manière qu’aucun n’apparaisse deux fois dans la même ligne, auront appris avec tristesse la mort de Maki Kaji, décédé le 10 août dernier d'un cancer à l'âge de 69 ans. Ce Japonais avait popularisé dans son pays, au début des années 1980, un jeu découvert dans un magazine américain, et lui avait donné son nom japonais, signifiant, selon le quotidien "Ouest France", « Les chiffres doivent être seuls ». 

L'expansion planétaire de ce jeu, inventé tout d'abord en Europe au XVIIIe siècle par le mathématicien suisse Leonhard Euler, sera due à un juge retraité de Hong-Kong, Wayne Gould. En 1997, ce passionné de jeux de patience sera le premier à générer des grilles informatiques de Sudoku. 

L'engouement pour ce jeu d'adresse atteint la France au milieu des années 2000, si bien qu'un premier championnat est organisé en 2005. Pour l'éditeur Xavier de Bure, directeur général de Keesing France, le succès d'audience est tangible : « Il y en a de plus en plus, on ne sait pas très bien pourquoi, mais en tout les cas c'est une maladie contagieuse, c'est une véritable épidémie. Il y a de plus en plus de joueurs de Sudoku.»

Faisant face à des adversaires entraînés et motivés, c'est une jeune femme de 19 ans, Juliette, en classe préparatoire au lycée Condorcet, qui remportait la finale, en seulement quelques minutes : « Il y a une part de chance, mais à mon avis c'est aussi une habitude à prendre », confiait-elle lors de la remise de son trophée. Une habitude qui, pour cette jeune championne, comme pour la plupart des fans de Sudoka, se traduisait par au moins quelques grilles par jour. La clé du succès. 


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.