Aller au contenu principal
2004, Sandrine Bonnaire à propos de son combat contre l'autisme

2004, Sandrine Bonnaire à propos de son combat contre l'autisme

Le 2 avril 2021 se déroule la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, un handicape que connait bien l'actrice Sandrine Bonnaire dont la soeur est elle-même autiste.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 03.04.2018 - Mis à jour le 01.04.2021

2004, Sandrine Bonnaire à propos de son combat contre l'autisme

Le 2 avril 2021 se déroule la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, un handicape que connait bien l'actrice Sandrine Bonnaire dont la soeur est elle-même autiste.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 03.04.2018 - Mis à jour le 01.04.2021
Sandrine Bonnaire sur l'autisme - 2004 - 01:22 - vidéo
 
Sandrine Bonnaire sur l'autisme - 2004 - 01:22 - vidéo
Le 2 avril 2021 se déroule la Journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, un handicap que connait bien l'actrice Sandrine Bonnaire dont la soeur est elle-même autiste.

La comédienne est depuis toujours très impliquée dans le combat pour une meilleure prise en charge de l'autisme. Elle connait cet handicap de près puisque sa soeur Sabine a été diagnostiquée autiste très tardivement. En 2004, sur le plateau de l'émission Face à l'image, l'actrice évoque avec Paul Nahon la question de la prise en charge de l'autisme par la société.

Avec des mots forts, elle explique alors que la France est "très en retard et sous équipée en lieux de vie, pourtant moins chers que l'hôpital [...] Le prix d'une journée en hôpital psychiatrique est le double qu'en lieu de vie [...] Je ne suis que le messager, c'est à l'Etat de faire les choses [...] On va à l'hôpital pour se faire soigner et il se trouve que l'autisme n'est pas une maladie, c'est un handicap", précise-t-elle. Elle insiste ensuite sur la nécessité de "respecter la personne et de la prendre en charge", ce qui ne peut pas se faire dans les hôpitaux "qui manquent de moyens, de personnel et de formation."

Pour en savoir plus :

En 2007, l'actrice tourne un documentaire poignant sur le calvaire de sa soeur Sabine, Elle s'appelle Sabine. C'est avant tout un portrait d'une jeune femme dont le handicap a été diagnostiqué alors qu'elle avait 32 ans. Elle va être internée dans un hôpital psychiatrique pendant cinq ans, internement à l'issue duquel Sabine sera méconnaissable, extrêmement diminuée. Un choc et une extrême souffrance pour la famille que Sandrine Bonnaire raconte à l'aide de documents personnels tout au long de son film. Elle s’appelle Sabine a reçu le prix de la Fipresci à la Quinzaine des Réalisateurs lors du festival de Cannes 2007.

Plus de vidéos sur l'autisme...

Sandrine Bonnaire, une vie de cinéma (article)

A voir sur madelen : 

Apostrophes : Enfances. Bernard Pivot propose une émission consacrée à l'enfance, avec toutes ses déclinaisons : heureuse, malheureuse, campagnarde, urbaine, aimée, martyre, adoptée... Des auteurs viennent présenter des ouvrages consacrés à des enfants dit "anormaux", rejetés, asociaux, autistes... (1H16 — 10-07-1987 — Réal : Jean Cazenave.)

Florence Dartois


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.