Aller au contenu principal
2004 : arrestation de Michel Fourniret, le "Dutroux à la française"

2004 : arrestation de Michel Fourniret, le "Dutroux à la française"

Le tueur en série est mort lundi 10 mai à 79 ans. Notamment impliqué dans l'enlèvement et la mort de la fillette Estelle Mouzin, en 2004, il était dénoncé par sa femme pour d'autres séquestrations, viols et assassinats. Voilà comment la télé le présentait à l'époque.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 10.05.2021 - Mis à jour le 10.05.2021
 
Le tueur en série est mort lundi 10 mai à 79 ans. Notamment impliqué dans l'enlèvement et la mort de la petite fillette Estelle Mouzin, en 2004, il était dénoncé par sa femme pour d'autres séquestrations, viols et assassinats. Voilà comment la télé le présentait à l'époque.

Le tueur en série Michel Fourniret, âgé de 79 ans, "est mort lundi 10 mai 2021 à 15h00 à l'Unité hospitalière sécurisée interrégionale de la Pitié-Salpétrière à Paris", a annoncé le procureur de Paris Rémy Heitz. Il était hospitalisé depuis le 28 avril dans cette unité dépendant du centre pénitentiaire de Fresnes, où il purgeait deux peines de prison.

La première fois que les Français entendent parler de Michel Fourniret, c'est le 1er juillet 2004. Le journal de 20h00 de France 2 annonce son arrestation. Il a été dénoncé par sa femme Monique Olivier et arrêté. Ce jour-là, il arrive sans protection ou presque, visage découvert, au palais de justice de Dinant en Belgique. A l'époque, on parle de "délinquant sexuel". Il a déjà été condamné en France, en 1987, à sept ans de prison. Mais cette fois, sa femme le dénonce pour de nouveaux crimes. Il est soupçonné "dans une dizaine d'affaires de viols et de meurtres". Ce reportage ébauche son portrait de criminel. Son mode opératoire est très bien décrit par le procureur général de la cour d'appel de Reims, Yves Charpenel. Devant les enquêteurs français, Michel Fourniret a raconté son parcours de criminel et a même avoué une dizaines de crimes, détaillés dans ce reportage. Mais il nie les crimes récents dont l'accuse sa femme. Le reportage nous mène à son dernier domicile, en Belgique, à Sart-Custinne. Sur place les voisins qui ne se doutaient de rien sont surpris d'avoir côtoyé un pédophile insoupçonnable.

Dans ce reportage de 2004, il n'était évidemment pas encore question de la disparition d'Estelle Mouzin, enlevée en janvier 2003 et désormais attribuée au tueur en série français. Il a avoué en mars 2020 sa responsabilité dans la mort de l'enfant, dont le corps n'a pas été retrouvé à ce jour malgré d'intenses fouilles récentes dans les Ardennes.

Plusieurs fois condamné, notamment à la perpétuité incompressible, Michel Fourniret n'a pas été jugé pour toutes les affaires dans lesquelles il avait été mis en examen. Me Didier Seban, avocat de plusieurs familles de disparues, a fait part de son désarroi, arguant que sans "procès le concernant, [il n'y a] pas de possibilité d'avoir les réponses attendues".

Pour aller plus loin : 

Pour les créateurs de contenus numériques, mediaclip a sélectionné cette vidéo : les victimes de Michel Fourniret


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.