Aller au contenu principal
1999, les mille et une façons de surveiller ses salariés

1999, les mille et une façons de surveiller ses salariés

Le tribunal correctionnel de Versailles se penche à partir de ce lundi 22 mars sur les soupçons d'espionnage de l'entreprise Ikea vis-à-vis de ses salariés. L'espionnage des salariés, une pratique dénoncée en 1999 dans un reportage de "Dimanche midi Amar".


Par la rédaction de l'INA - Publié le 22.03.2021 - Mis à jour le 23.03.2021

1999, les mille et une façons de surveiller ses salariés

Le tribunal correctionnel de Versailles se penche à partir de ce lundi 22 mars sur les soupçons d'espionnage de l'entreprise Ikea vis-à-vis de ses salariés. L'espionnage des salariés, une pratique dénoncée en 1999 dans un reportage de "Dimanche midi Amar".


Par la rédaction de l'INA - Publié le 22.03.2021 - Mis à jour le 23.03.2021
Votre entreprise vous surveille - 1999 - 05:24 - vidéo
 
Votre entreprise vous surveille - 1999 - 05:24 - vidéo
Le tribunal correctionnel de Versailles se penche à partir de ce lundi 22 mars sur les soupçons d'espionnage de l'entreprise Ikea vis-à-vis de ses salariés. L'espionnage des salariés, une pratique dénoncé en 1999 dans un reportage de "Dimanche midi Amar".

La direction d'Ikea France va devoir répondre à partir de ce lundi 22 mars devant le tribunal correctionnel de Versailles des accusations d'espionnage sur certains de ses salariés. D'après le journal "Le Monde", le procès est l'aboutissement d'une enquête ouverture en 2012 ayant « établi que des cadres d’Ikea France sollicitaient des officines privées et d’anciens policiers pour obtenir des renseignements illégaux, notamment issus du fichier de police STIC (système de traitement des infractions constatées) répertoriant les auteurs et les victimes d’infractions ». 

Ces accusations ne sont néanmoins pas nouvelles dans le monde de l'entreprise. Avec le développement de la technologie numérique, les ressources humaines ont accès à un nombre croissant d'informations sur leurs employés. Ces informations, parfois très personnelles, peuvent être utilisées par l'employeur dans le cadre, par exemple, d'un licenciement. 

Le 12 septembre 1999, "Dimanche Midi Amar", sur France 2, consacre un reportage à ces entreprises qui surveillent de près leurs salariés, à travers des exemples, certains illégaux, d'autres tout à fait légaux, de « flicage » Il en ressort un très vaste panel de techniques au service de l'entreprise, des simples informations fournies par la badgeuse ou le ticket de caisse de la cantine au recrutement de véritables espions.

Pour aller plus loin : 

Reportage du 10 mars 2000 sur France 2 : Découverte chez Renault le Mans d'un fichier qui mettait en carte les salariés de l'entreprise avec des annotations et commentaires portant en particulier sur l'appartenance politique ou syndicale de tel ou tel. Une pratique aussitôt condamnée par le PDG Louis Schweizer lui-même, qui partage la colère et l'indignation de ces employés.

Reportage du 16 novembre 2000 sur France 2 : Les agents d'EDF du Haut-Rhin ont découvert qu'ils étaient fichés : Nom, prénom, âge, mais aussi et surtout des renseignements confidentiels sur leur vie privée et leur comportement. La direction d'EDF Alsace a condamné ce fichier et le cadre qui en serait à l'origine.

Reportage du 9 février 2011 sur Soir 3 (France 3) : Reportage consacré aux outils de surveillance électroniques des salariés mis en place par certains employeurs. Exemple de plusieurs entreprises et évocation de la polémique sur l'atteinte à la vie privée.


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.