Aller au contenu principal
1996 : visite du Lingotto, le chef-d'oeuvre industriel de Fiat à Turin

1996 : visite du Lingotto, le chef-d'oeuvre industriel de Fiat à Turin

Fiat va végétaliser le toit piste de son ancienne usine de Turin, l'iconique Lingotto. En 1996, France 2 présentait la transformation de cet ancien temple de l'automobile en un vaste centre multifonctionnel, imaginé par l'architecte Renzo Piano.

Par la rédaction de l'INA - Publié le 01.10.2021
Lieu conférence Turin - 1996 - 01:22 - vidéo
 

C’est un bâtiment que tous les Turinois connaissent. Le Lingotto, l’un des principaux sites industriels de Fiat, se dresse depuis un siècle au sud-est de la capitale piémontaise. Chef-d’œuvre de l’architecture fonctionnelle et rationnelle, l’édifice est une véritable cathédrale industrielle mesurant un demi kilomètre de long pour 300 000 mètres carrés. Sur son toit, une piste d’essai y est installée dès 1920 pour tester les modèles sortis des chaînes de montage situés au rez-de-chaussée.

En 1996, un reportage du journal de France 2 rendait compte du vaste travail de rénovation de cette usine qui avait sorti sa dernière automobile en 1982. Dès 1985, l’architecte génois Renzo Piano – on lui doit entre autres le centre Pompidou – se lançait dans une réflexion visant à conserver ce symbole de la ville tout en l’adaptant à des nouveaux usages : « Quand vous avez affaire avec un bâtiment qui est tellement fort, monumental, vous avez toujours un problème, celui de ne pas pouvoir trahir la mémoire de ce lieu. La solution était alors de concevoir le nouveau lingotto comme un morceau de ville », expliquait-il.

Le résultat est à la hauteur du projet, avec « son hôtel, ses restaurants, son espace d’exposition, son théâtre, sa salle de concert, ses douze salles de réunion équipées pour accueillir les plus grands de ce monde ». Plus grand centre multifonctionnel d’Europe, le lingotto tourne aujourd’hui une nouvelle page de son histoire architecturale, avec la décision par Fiat de végétaliser son toit-piste iconique. Une façon pour la firme italienne de coller avec l’air du temps et de raviver la mémoire de Giovanni Agnelli, son légendaire fondateur, qui fut également un grand amoureux de la nature.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.