Aller au contenu principal
1994, la prison de Fresnes déjà surpeuplée

1994, la prison de Fresnes déjà surpeuplée

Le nouveau ministre de la Justice, Eric Dupont-Moretti, s'est rendu hier dans la prison considérée comme l'une des plus insalubres de France, celle de Fresnes. Une insalubrité causée en partie par la surpopulation carcérale. Et c'était déjà le cas en 1994...


Par la rédaction de l'INA - Publié le 29.06.2018 - Mis à jour le 08.07.2020

1994, la prison de Fresnes déjà surpeuplée

Le nouveau ministre de la Justice, Eric Dupont-Moretti, s'est rendu hier dans la prison considérée comme l'une des plus insalubres de France, celle de Fresnes. Une insalubrité causée en partie par la surpopulation carcérale. Et c'était déjà le cas en 1994...


Par la rédaction de l'INA - Publié le 29.06.2018 - Mis à jour le 08.07.2020
 
Le nouveau ministre de la Justice, Eric Dupont-Moretti, s'est rendu hier dans la prison considérée comme l'une des plus insalubres de France, Fresnes. 

Considérée comme l'une des plus insalubres de France, la prison de Fresnes devrait être rénovée. 270 millions d'euros ont été alloués aux travaux pour 2020. Une insalubrité causée en partie par la surpopulation carcérale. Et c'était déjà le cas en 1994...

Construite à la fin du 19ème siècle, la prison de Fresnes est souvent décriée pour son insalubrité. Les premiers travaux vont débuter à l'horizon 2020. En 2018, d’après les statistiques carcérales du mois de juin, 2556 personnes étaient actuellement incarcérées à la maison d’arrêt pour une capacité de 1404 places. Soit une densité de 182%. Une densité encore plus forte qu'en 1994 où elle atteignait 170%.

Dans ce reportage de France 2 diffusé en 1994, les images montrent trois détenus cohabitant dans 11 m². L'un d'eux témoigne : "C'est l'enfer. Soit l'un fait la vaisselle, soit l'autre le café. Il faut qu'il y en ait un dans son lit sinon on ne peut plus, on craque". La surpopulation carcérale est souvent considérée comme le mal des prisons françaises. Et les surveillants pénitenciers sont du même avis : "Il faut plus d'avocats, plus de médecins, plus de tout. On arrête pas." Certains détenus se privent même de promenade pour être tranquilles dans leur cellule.

En 2016, des contrôleurs avaient visité l'établissement pénitentiaire du Val-de-Marne et en étaient ressortis avec une longue liste d'anomalies : "Dans ces cellules, une fois déduite l'emprise des lits, des toilettes et de la table, trois personnes doivent vivre dans un espace d'à peine 6m², bien inférieur aux normes fixées par le Comité européen pour la prévention de la torture", était-il écrit dans leur compte rendu.

Le président de la République, Emmanuel Macron, avait visité la prison de Fresnes en mars 2019 et la chancellerie avait donc décidé de débloquer une enveloppe de 270 millions d'euros. 

La maison d'arrêt compte à ce jour 1679 détenus pour 1603 places, soit un taux d'occupation de 115%. En janvier, ce chiffre était de 142%.


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.