Aller au contenu principal
1990 : le Georges V, le palace des stars d'Hollywood

1990 : le Georges V, le palace des stars d'Hollywood

La bijouterie du Palace Four Seasons Hotel Georges V, à Paris, a été braquée jeudi 8 avril 2021. Le Georges V est l'un des plus célèbres hôtels de la capitale, construit en 1928. En 1990, un reportage dévoilait certains de ses plus beaux souvenirs.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 09.04.2021 - Mis à jour le 09.04.2021

1990 : le Georges V, le palace des stars d'Hollywood

La bijouterie du Palace Four Seasons Hotel Georges V, à Paris, a été braquée jeudi 8 avril 2021. Le Georges V est l'un des plus célèbres hôtels de la capitale, construit en 1928. En 1990, un reportage dévoilait certains de ses plus beaux souvenirs.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 09.04.2021 - Mis à jour le 09.04.2021
Histoire du George V - 1990 - 06:05 - vidéo
 
Histoire du George V - 1990 - 06:05 - vidéo
La bijouterie du Palace Four Seasons Hotel Georges V, à Paris, a été braquée jeudi 8 avril 2021. Les deux malfrats se sont emparés d'un butin de 100 000 euros. Le Georges V est l'un des plus célèbres hôtels de la capitale, construit en 1928. En 1990, un reportage dévoilait certains de ses plus beaux souvenirs.

« J'ai commencé à travailler ici à 15 ans. C'était un rêve. Je venais tous les matins de ma banlieue, je m'habillais avec mon uniforme de petit groom, avec mes gants blancs, et je me mettais à la porte. Je voyais alors tous les grands d'Hollywood, Gary Cooper, Cary Grant, Burt Lancaster... » Lucien Perrot, chef concierge du palace situé au 31, avenue Georges V, n'a plus 15 ans depuis longtemps, mais il conserve intacte l'admiration pour cet hôtel, établi au coeur du luxueux quartier des Champs-Elysées.

 Un établissement commandé en 1928 par l'homme d'affaires américain Joel Hillman, et construit par André Terrail, le propriétaire de la Tour d'Argent, et l'architecte Georges Wybo. Le nouvel hôtel devient vite l'un des palaces les plus en vue de la capitale et attire une clientèle internationale, et tout particulièrement les stars d'Hollywood. Le réalisateur Gérard Oury se souvient y avoir rencontré une légende du 7e art : « C'est ici que jeune acteur, avec beaucoup d'émotion, j'ai rencontré Walt Disney. Pas pour un rôle dans Blanche Neige et les sept nains ou dans un dessin animé (rires), mais parce que Walt Disney produisait à l'époque des films de cape et d'épée, et qu'il y a avait le rôle de François Ier à distribuer ». 

Est-ce en souvenir de cette mémorable rencontre ou par simple attachement au lieu, Gérard Oury ne tarît pas d'éloges sur l'atmosphère du Georges V : « J'aime la tradition, une certaine tradition française [...] Le personnel est courtois, le bar et le restaurant des Princes sont très beaux, et puis il y a cette cour où j'aime dîner l'été ».

En 1990, l'hôtel se compose de 350 chambres [244 aujourd'hui]. Pour Isabelle Revel, directrice des relations publiques, les clients se sentent presque comme « chez eux » : « Certains nous laissent leurs affaires, de telle sorte que lorsqu'ils arrivent [elles] sont déjà mises dans les placards, dans la salle de bain les effets de toilette sont déjà disposés. C'est leur pied à terre. »

L'atmosphère feutrée permet aux hommes d'affaires de converser autour d'un petit déjeuner, dans le cadre magnifique du restaurant des Princes, aux notes du piano de Jean-Luc Kandyotti.

La visite du palace ne serait pas complète sans un dernier verre au bar. Jacques Metzer, le chef barman, la différence avec ses concurrents parisiens réside dans une certaine « convivialité » que les autres ne posséderaient pas : « Cet hôtel a une âme. tout le monde vous le dira, surtout les anciens, il faut avoir l'esprit Georges V. »

Pour aller plus loin : 

La réouverture du Georges V près deux ans de travaux. Un sujet de France 2 diffusé le 18 décembre 1999. Tout ou presque a été refait, pour un investissement record de 800 millions de francs. 

Le Georges V désigné "meilleur palace du monde" en 2007 par une enquête américaine. Un reportage du journal télévisé de France 2 du 2 mai 2007.

Cyrille Beyer


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.