Aller au contenu principal
1989, Kofi Yamgname : premier maire noir de Bretagne

1989, Kofi Yamgname : premier maire noir de Bretagne

L'ancien élu publie "Mémoires d'outre-haine", un recueil de lettres anonymes reçues lors de son mandat de maire à Saint-Coulitz, une petite bourgade de 450 habitants. Quel était son état d'esprit lors de son élection ? Réponse en images.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 18.03.2021 - Mis à jour le 18.03.2021

1989, Kofi Yamgname : premier maire noir de Bretagne

L'ancien élu publie "Mémoires d'outre-haine", un recueil de lettres anonymes reçues lors de son mandat de maire à Saint-Coulitz, une petite bourgade de 450 habitants. Quel était son état d'esprit lors de son élection ? Réponse en images.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 18.03.2021 - Mis à jour le 18.03.2021
 
L'ancien élu publie Mémoires d'outre-haine, un recueil de lettres anonymes reçues lors de son mandat de maire à Saint-Coulitz, une petite bourgade de 450 habitants. Quel était son état d'esprit lors de son élection ? réponse en images.

"Quand j'ai su que j'étais le premier, j'étais étonné... Senghor a essayé en Normandie mais il n'a pas réussi. C'est lourd à porter mais je suis heureux !"

Avec cette élection, il devient le premier maire noir de France métropolitaine. A l'époque, pour le nouvel édile d'origine togolaise fraîchement élu, l'important est de se rencontrer pour mieux se comprendre. Et l'accueil des habitants lui fait chaud au cœur, comme il le confie, ce 25 mars 1989, aux caméras de FR3 Rennes : "Je pouvais difficilement imaginer que les habitants de Saint-Coulitz pouvaient m'apporter à moi, l'étranger africain, une telle confiance ! C'est dur à expliquer, des gens qui sont comme ça, chez eux, ancrés dans leur terre, et qui prennent, comme ça, quelqu'un, qui l'adoptent, qui en font leur fils. C'est véritablement très beau !" déclare-t-il alors avec enthousiasme.

En octobre de la même année, il était même élu comme le maire le plus efficace des maires de l'année au salon maire expo à Paris.

Mais derrière cet accueil local chaleureux, il y a l'envers du décor, un racisme sous-jacent, exprimé à travers des centaines de messages anonymes. Des propos qu'il a compilé et dévoile dans son livre Mémoires d’outre-haine, qui paraît mi-mars 2021 aux éditions Locus Solus.

"Monsieur, les ignames n’étaient pas bons au Togo pour être venu manger le pain des Français blancs ?" ; "Bamboula, qu’est-ce que t’es venu faire à la Pointe du Raz ?" ; "Honte à cette commune du Finistère qui préfère les gens de la brousse africaine à un Breton !" ; Gros singe, gros maque, vilain gorille", "Retourne dans ton pays, sale nègre".

Dans une interview donnée au Parisien le 18 mars, l'ancien député socialiste confie "ces lettres… J’en ai aujourd’hui six cartons pleins, soit plus de 500 courriers". Ce témoignage, l'ancien élu espère qu'il amènera à une réflexion collective de la société française sur le racisme. 

Pour aller plus loin :

Rennes soir : le maire de Saint-Coulitz invite le maire de New York à venir dans son village. "Ici à Saint-Coulitz, on vit dans la fraternité". (David Dinkins le premier maire noir américain de New York).  (8 novembre 1989)

Rennes soir : Kofi Yamgnane nommé secrétaire d'Etat. Le maire socialiste de Saint-Coulomb, Kofi Yamgnane est nommé par le Premier ministre Édith Cresson, secrétaire d'État aux Affaires sociales et à l'Intégration. Il explique qu'il cherchera à réconcilier la société française avec ses exclus : les personnes âgées, les immigrés et les handicapés. Il insiste particulièrement sur la notion d'intégration. (18 mai 1991) 

D'autres contenus sur Kofi Yamgnane 

Florence Dartois


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.