Aller au contenu principal
1987 : la liste des objets qui symbolisaient le patrimoine industriel français

1987 : la liste des objets qui symbolisaient le patrimoine industriel français

La réindustrialisation de la France est dans tous les esprits à quelques mois de l'élection présidentielle. En 1987, Bernard Pivot présentait dans « Apostrophes » une collection d'objets iconiques représentant le patrimoine industriel français, à l'occasion de la sortie du livre « Objets d’en France », d'Hermine Herscher et Bernard Chapuis. 

Par la rédaction de l'INA - Publié le 08.12.2021
 

La réindustrialisation de la France est un thème central du débat public, qui sera très certainement repris dans les programmes de la plupart des candidats à l’élection présidentielle. A cette occasion, nous avons retrouvé dans nos archives un moment savoureux de l’émission « Apostrophes », diffusée le 11 décembre 1987. Bernard Pivot a invité Hermine Herscher et Bernard Chapuis, qui viennent de publier Objets d’en France, aux éditions Du May. Dans cet ouvrage composé de photographies et de textes, les deux auteurs ont mis l’accent sur 74 objets iconiques du « Made in France », pour la plupart centenaires.

Pour les commenter, Bernard Pivot a apporté les plus petits d’entre eux, et donne à en voir une sélection qui aurait très bien pu figurer dans Mythologies de Roland Barthes : la chicorée Leroux, les sucettes Pierrot Gourmand, l’Opinel, le Viandox, le Perrier, le béret basque, les collections « Que-sais-je ? », le Synthol, le Petit Lu, la Jouvence de l'abbé Soury, les livres de la Pléiade, les Carambars, le yaourt Danone, l’espadrille, la malle Vuitton, le carré Hermès, le Chanel n°5, la pile Wonder, la culotte Petit Bateau, le cachou de la pharmacie Lajaunie de Toulouse, les boules Quiès, les cigarettes Gauloises, l’aspirine, le papier à cigarette JOB, les bas Dim Up, les lunettes de soleil Vuarnet.

Objets iconiques

Hermine Herscher et Bernard Chapuis commentent certains de ces objets, reprenant les explications qu’ils en donnent dans leur livre. On apprend ainsi que les cigarettes Gauloises se sont autrefois appelées Hongroises, ou que les espadrilles, ces « chaussures formidables par leur confort, leur simplicité et leur beauté, […] ont  eu beaucoup à souffrir de la fin de la présence française en Algérie, parce que les Français d’Algérie la portaient énormément, et aussi de la disparition des mines de charbon, car les mineurs portaient des espadrilles en travaillant ».

Les auteurs ont laissé volontairement de côté certains objets iconiques, comme le slip Kangourou, la carte Michelin, la bouteille Pérignon, ou encore le savon de Marseille. De même, pour des raisons pratiques évidentes, Bernard Pivot n’a pu présenter aux téléspectateurs certains des objets les plus volumineux du livre, comme la Citroën 2CV ou le vélo Solex.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.