Aller au contenu principal
1987, l'ADN résout pour la première fois une affaire criminelle

1987, l'ADN résout pour la première fois une affaire criminelle

La chambre d’instruction de la cour d’appel de Dijon a accepté la quasi totalité des demandes de nouvelles expertises ADN dans le cadre de l'affaire Grégory. C'est en 1987, en Angleterre, que l'ADN permettait pour la première fois au monde d'identifier un criminel.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 27.01.2021 - Mis à jour le 27.01.2021

1987, l'ADN résout pour la première fois une affaire criminelle

La chambre d’instruction de la cour d’appel de Dijon a accepté la quasi totalité des demandes de nouvelles expertises ADN dans le cadre de l'affaire Grégory. C'est en 1987, en Angleterre, que l'ADN permettait pour la première fois au monde d'identifier un criminel.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 27.01.2021 - Mis à jour le 27.01.2021
Marquage génétique - 1987 - 01:45 - vidéo
 
Marquage génétique - 1987 - 01:45 - vidéo

Cet homme identifié par son ADN, c'est Colin Pitchfork. Il a tué et violé deux jeunes femmes dans la région anglaise du Leicestershire, en 1983 et 1986. Arrêté le 19 septembre 1987, il est condamné à la prison à perpétuité le 22 janvier 1988, après avoir avoué ses crimes.


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.