Aller au contenu principal
1986 : Marina Foïs, 16 ans, évoque son premier rôle au théâtre

1986 : Marina Foïs, 16 ans, évoque son premier rôle au théâtre

Marina Foïs est la maîtresse de cérémonie de la 46e Nuit des Césars, vendredi 12 mars. Un nouveau défi pour une actrice attachée à la scène depuis son plus jeune âge. En 1986, Marina Foïs revenait pour FR3 Toulouse sur son premier rôle, Agnès, dans "l'Ecole des femmes".


Par la rédaction de l'INA - Publié le 11.03.2021 - Mis à jour le 12.03.2021

1986 : Marina Foïs, 16 ans, évoque son premier rôle au théâtre

Marina Foïs est la maîtresse de cérémonie de la 46e Nuit des Césars, vendredi 12 mars. Un nouveau défi pour une actrice attachée à la scène depuis son plus jeune âge. En 1986, Marina Foïs revenait pour FR3 Toulouse sur son premier rôle, Agnès, dans "l'Ecole des femmes".


Par la rédaction de l'INA - Publié le 11.03.2021 - Mis à jour le 12.03.2021
Plateau Jean Marc Brisset et Marina Fois - 1986 - 05:31 - vidéo
 
Plateau Jean Marc Brisset et Marina Fois - 1986 - 05:31 - vidéo
Marina Foïs est la maîtresse de cérémonie de la 46e Nuit des Césars, vendredi 12 mars, retransmise en direct et en clair sur Canal +. Un nouveau défi pour une actrice attachée à la scène depuis son plus jeune âge. En 1986, alors âgée d'à peine 16 ans, Marina Foïs revenait pour France 3 Toulouse sur son premier rôle, Agnès, dans "l'Ecole des femmes" de Molière, une pièce mise en scène par son ami Jean-Marc Brisset.

Un an après une cérémonie des Césars 2020 restée dans toutes les mémoires pour les polémiques liées à sa gouvernance et à l'affaire Polanski, l'édition 2021 des Césars se tient ce vendredi dans le contexte particulier de la crise sanitaire. La cérémonie est maintenue en présentiel à l'Olympia, mais les convives devront respecter un protocole sanitaire strict. Marina Foïs en sera la maîtresse de cérémonie, prenant la suite de Florence Foresti, Kad Merad, Manu Payet et Jérôme Commandeur, pour ne citer que les présentateurs de ces dernières années.

L'actrice, aujourd'hui âgée de 51 ans, a derrière elle une longue carrière scénique. C'est en 1986, à Toulouse, qu'elle se produisait pour la première fois dans un cadre professionnel. Son ami Jean-Marc Brisset montait alors "L'école des femmes", de Molière, et lui donnait le premier rôle, celui d'Agnès. 

Le 4 avril 1986, les deux amis étaient les invités de France 3 Toulouse pour évoquer cette expérience. Jean-Marc Brisset commençait par rappeler l'histoire de cette pièce, classique du répertoire français, écrite en 1662 : 

« C'est la tragédie d'un homme [Arnolphe], névrosé jusqu'à la folie par la phobie du cocuage. Et qui a quand même malgré tout décidé de se marier. Il pense que pour éviter d'être cocu, le meilleur moyen est d'épouser une idiote. Il a donc fait élever pendant 17 ans une jeune fille, Agnès, dans un couvent, il l'a sortie de ce couvent. La pièce commence alors qu'il a décidé de l'épouser le soir même. Tout va se passer très mal pour lui. Quand il revient de ses vacances à la campagne, il apprend qu'Agnès a rencontré un jeune homme pendant son absence. La jeune idiote va devenir une fille intelligente, et même cruelle à force d'innocence ».

Marina Foïs, alors âgée de 16 ans, évoquait sur ce même plateau sa rencontre avec le metteur en scène et ses débuts précoces sur les planches : « Quand j'ai commencé à faire du théâtre, à 7 ans, je faisais des cours dans une MJC, et Jean-Marc [Brisset] était mon professeur. On a jamais vraiment perdu le contact, j'ai vu plusieurs spectacles de 3BC, et quand il a cherché Agnès, il a pensé à moi ».

Un rôle à la hauteur des exigences de la jeune actrice : « C'est important parce que c'est la première expérience professionnelle que j'ai, et j'ai la chance de la trouver sur un rôle important et intéressant. Il y a toute une évolution du personnage au cours de la pièce. C'est très dur de montrer comment au départ elle est à la limite de la bêtise profonde, parce qu'elle est innocente, qu'elle ne connaît rien, qu'elle est naïve, et qu'à la fin elle devient une femme émancipée, intelligente, capable de prendre une décision, et fait preuve de beaucoup de courage et d'une grande force intérieure ».

Marina Foïs va être révélée au cours des années 1990 par sa participation à la bande des Robins des Bois. Jouant surtout dans un registre comique au cours des années 2000, elle se tourne ensuite vers des rôles plus dramatiques. L'actrice est créditée de quatre nominations au César de la meilleure actrice, pour Darling (2008), Polisse (2011), Irréprochable (2017), et L'Atelier (2018).


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.