Aller au contenu principal
1985, un client témoigne : "C'est fast, mais pas tellement food"!

1985, un client témoigne : "C'est fast, mais pas tellement food"!

Une dizaine de "drive-in" des restaurants McDonald's ont réouvert ces derniers jours, engendrant de longues files d'attente. Une passion pour le "fast food"qui ne date pas d'hier. A Toulouse, en 1985, ils étaient nombreux à plébisciter cette nouvelle façon de manger, conviviale et rapide.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 24.04.2020 - Mis à jour le 24.04.2020

1985, un client témoigne : "C'est fast, mais pas tellement food"!

Une dizaine de "drive-in" des restaurants McDonald's ont réouvert ces derniers jours, engendrant de longues files d'attente. Une passion pour le "fast food"qui ne date pas d'hier. A Toulouse, en 1985, ils étaient nombreux à plébisciter cette nouvelle façon de manger, conviviale et rapide.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 24.04.2020 - Mis à jour le 24.04.2020
La prolifération des fast-food - 1985 - 04:16 - vidéo
 
La prolifération des fast-food - 1985 - 04:16 - vidéo
Une dizaine de services "drive-in" des restaurants McDonald's ont rouvert ces derniers jours dans certaines régions françaises, notamment en Ile-de-France. La chaîne de restauration rapide américaine compte ré-ouvrir progressivement ses autres établissement. La reprise de l'activité a généré de longues files d'attente d'automobilistes, immortalisées sur les réseaux sociaux.

Une popularité pour le fameux burger et ses frites qui ne date pas d'hier. C'est au cours des années 1980 que la mode de la restauration rapide s'est imposée en France, devenant vite un véritable phénomène de société. 

Une mode introduite par Macdonald's, qui s'installe en grande pompe dans l'Hexagone en 1979 (après avoir ouvert sous franchise un premier McDonald's en 1972 à Créteil, sans prêter d'abord attention à un marché français jugé incompatible avec la restauration rapide). Au début des années 1980, les Français succombent ainsi en masse au charme du "big mac". 

Si bien qu'un reportage de France 3 Toulouse consacre un reportage à cette nouvelle mode.

Les clients, interviewés, semblent ravis de cette nouvelle façon de manger. Au drive-in, un consommateur estime ainsi que le passage en caisse au volant de sa voiture lui "évite de faire des courses et de faire tout un tas de petits pas inutiles". D'autres clients, attablés, donnent leur avis.

Pour l'un, "c'est certes fast, mais pas tellement food". Il préfère cependant cette nourriture à celle des restaurants universitaires. Bien qu'il se mange avec les doigts, un autre adepte du hamburger avoue apprécier cette "histoire de propreté et d'hygiène". La convivialité des espaces semble aussi convertir de nombreux clients : "Avant les jeunes se regroupaient dans un café, maintenant à l'intérieur des Quick (chaîne de restauration rapide d'origine belge), il y a plein de monde!"

Un restaurateur toulousain de souhaiter alors que ses concitoyens ne "grossissent pas comme les Américains!"

Le reportage de conclure cependant que cette mode du "fast food" concerne surtout les briocheries, qui loin devant les Macdonald's et autres Quick, représentent alors plus de 80% du marché de la restauration rapide. 


S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.