Aller au contenu principal
1984, les débuts du cirque Plume

1984, les débuts du cirque Plume

Après trente-six ans de spectacles, les dernières dates de la tournée d’adieu de Plume qui devait s'achever en décembre 2020, n’auront pas lieu. Crise de la covid-19 oblige, la troupe tirera sa révérence sans public. Plume, un cirque pas comme les autres né en Franche-Comté en 1984.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 25.09.2020 - Mis à jour le 14.10.2020

1984, les débuts du cirque Plume

Après trente-six ans de spectacles, les dernières dates de la tournée d’adieu de Plume qui devait s'achever en décembre 2020, n’auront pas lieu. Crise de la covid-19 oblige, la troupe tirera sa révérence sans public. Plume, un cirque pas comme les autres né en Franche-Comté en 1984.


Par la rédaction de l'INA - Publié le 25.09.2020 - Mis à jour le 14.10.2020
Bernard Kudlak : l'esprit du cirque Plume - 1984 - 01:21 - vidéo
 
Bernard Kudlak : l'esprit du cirque Plume - 1984 - 01:21 - vidéo

Le cirque Plume jongle depuis ses débuts avec les émotions et les sourires. Une machine à rêver que l'on découvre dans ce reportage intitulé Le cirque Plume : les semeurs de rêve, de France 3 Besançon, diffusé le 22 décembre 1984. Une plongée au cœur de la vie quotidienne de ce jeune cirque pas comme les autres, alors qu'ils s'apprêtent à partir avec ses camions sur les routes, en direction de Strasbourg. La troupe se compose alors de six jeunes hommes et cinq jeunes femmes, ayant en commun la volonté de "créer le spectacle de leur rêve".

Bernard Kudlak, l'un des membres fondateurs décrit l'état d'esprit de la troupe : une image renouvelée et non traditionnelle du cirque.

"J'ai l'impression qu'on crée un monde, un univers où les gens sont complètement dedans du début à la fin, ils ne décrochent pas. On est créateurs d'images de cirque qui ne sont peut-être pas l'image du cirque traditionnel mais je crois que dans la tête du public, il retrouve quelque chose qu'il connait du cirque même si ces images-là, c'est la première fois qu'il les voit".

"Les animaux du cirque Plume courent librement dans les rêves de ses spectateurs"

Pas d'animaux, ni d'acrobaties, "oui c'est un cirque. On travaille des disciplines de cirque […] des numéros d'acrobaties ? Nous pensons l'an prochain embaucher des gens. Des animaux ? On a coutume de dire que les animaux du cirque Plume courent librement dans les rêves de ses spectateurs. On a aussi envie de revenir chaque année dans les mêmes villages, de créer une habitude, que les gens disent : Ah c'est le cirque plume, c'est le mois d'avril, ils reviennent… Ça, ce serait bien ! Qu'on arrive avec les hirondelles !"

Un cirque aux allures aériennes, mais un cirque très organisé comme l'explique, Pierre Kudlak, autre membre fondateur de la troupe. Les quatre organisateurs sont épaulés par l'ensemble des artistes, en majorité bénévoles. Une cohésion de spectacle et d'esprit. "Une cohésion globale qui fait que l'on tient en durée et en énergie… ce qui est à mon avis très peu courant".

Découvrons à présent les coulisses du cirque. Dans les caravanes du cirque Plume l'un des artistes présente son costume, fait sur mesure par le costumier de la troupe, tandis que d'autres artistes se maquillent…

Dans le cirque Plume, on danse beaucoup et Brigitte Sepaser explique comment elle a associé la danse serpentine, tradition du cirque, avec la batucada, un genre de musique avec des percussions traditionnelles du Brésil.

S'orienter dans la galaxie INA

Vous êtes particulier, professionnel des médias, enseignant, journaliste... ? Découvrez les sites de l'INA conçus pour vous, suivez-nous sur les réseaux sociaux, inscrivez-vous à nos newsletters.

Suivre l'INA éclaire actu

Chaque jour, la rédaction vous propose une sélection de vidéos et des articles éditorialisés en résonance avec l'actualité sous toutes ses formes.